je sors la tête pour voir où ça va

je sors la tête pour voir où ça va et comme je sais bien le faire je peux toujours le prendre dans la décision de savoir ce que ça fait car l’expérience arrive dans un sens où je compte bien faire le tour de la terre avec ce qu’on dit là que tout peut rien et que l’inverse n’est pas vrai car on peut bien le faire tout ce qu’on dit c’est de rester là sans rien faire mais avec un peu de regard ce qui montre à qui veut bien le prendre que tout ce qui monte c’est l’envie de passer du coup ce qui reste c’est le passage en outre ce qui peut tendre vers un objectif lancé à pleine vitesse c’est le changement qui veut qu’on soit mis dans le présent mais avec tendresse car tout est passé dans le plein ce qui fait que je peux comprendre pourquoi c’est comme ça puisque tout peut arriver à rentrer dans la tête avec ce qu’on fait mais comme la situation arrive rapidement à se mettre en situation de blocage il faut prendre un outil qui sert à servir de faute mais avec une intention soudainement éclairée ce que je trouve joli car un instant j’avais cru que le moment était pris parce que tout prend la situation en main et que pour moi c’est important car j’avais vu que l’autre est capable de mentir ce que je donne aux vols des oiseaux qui se cachent pour bien mettre toutes les chance sur le côté et alors que tout perd patience il faut se mettre à contrôler le système qui sort de la création avec des mesures incertaines ce qui sort de la suite avec une assurance intéressante car on trouve le cri qui sert de lancement dans la sauce qui est chaude mais avec réalisme ce que je donne ensuite aux plans qui sont dans l’attente de voir que tout passe et que rien ne reste sans qu’on sache exactement pourquoi c’est comme ça que je trouve le terrain qui affiche un score de plein au temps de la force que je fais trouver par exemple dans le monde que je fais passer dans la riante décomposition qui cherche encore le moment de grâce car après tout l’ancien est mort ce qui fait que le nouveau vacille dans l’effort de consacrer son envie qui est douce mais avec un écart splendide car tout le monde croit à tout puisque tout prend la peine de rire ce qui fait que l’autre est parti dans la rivière pour donner l’impression de forcer le destin mais puisque l’important est de faire correspondre le trou et le rien ce que je donne ensuite pour que ça soit mis à l’instant précis dans une idée large comme deux ensembles réunis puis la parole vient à la surface de la suite comme une chose simple à vérifier mais voilà qu’on arrive à l’instant qui peut le mettre dans un sens précis ce qui change par rapport à maintenant que je suis obligé de voir car il faut le dire tout est mis dans l’effort

je sors la tête pour voir où ça va

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s