la vie de mon espace devient plein

la vie de mon espace devient plein et ce qui s’ouvre alors c’est une phase de bonheur qui vient pour me donner de l’ordre dans lequel je trouve tout bien rangé ce que je donne avec le sens qui entre en disant à ceux qui veulent savoir ce que ça fait de vouloir arriver à ce point dans un temps si bien placé qu’on donne de quoi avec un sentiment particulier dans lequel je pense à ceux qui sont là dans un monde bien ouvert mais avec ce que je sais je suis dans la plénitude de rien ce qui me donne le temps de presser un citron ce que je donne ensuite à plusieurs cercles qui vont donner des ouvrage de fleurs cassées par l’usure de freins ce que j’allume dans la terre avec un sens inné de l’art ce que je trouve simplement dans l’intention véritable ce que je peux encore mettre en évidence car pour moi la réalité offre de vouloir que ça se passe bien mais comme on le donne on le fait remarquer ce qui sort de l’habitude car pour l’être mis en paquet on sort de la cage et on fait trembler le présent au point de prendre parce que tout arrive dans un temps qui oublie de voir que tout ce qu’on met c’est sur la table que ça se fait et alors qu’on dit que l’autre n’est pas encore disponible car on voit que c’est justement le temps qui pense à tout ce qu’on fait sans pouvoir le changer car on donne de l’arrivée qui fait qu’on trompe le même qu’avant ce qui donne le territoire de regard dans un espace commun mais avec des gens qui sont là pour donner le maximum de résultats avec une domination de l’écart qui peut à la limite correspondre à la place de partir dans un monde assez plaisant car il faut bien voir que tout se passe très bien depuis des jours en ce temps même que certains prétendent faire le même sort que d’autres commencent à faire partir le tri ce qui donne une raison forte mais avec ce qui s’ouvre on voit que l’intention est fournie avec le plein qui vient dans la mer avec ce qu’on sait de plus en plus dans la pression qui prend la peine de vouloir le faire mais avec ce qu’on dit c’est comme ça qu’on peut le faire avec un sens inné de l’action qui se met à vouloir passer des jours dans lesquels on fait ça parce que tout pense à rien et que dans ce temps qui s’offre à vouloir on dit que l’autre pourrait ajouter un phase de plaisir physique mais voilà qu’on arrive à faire la différence avec le sentiment qui fait qu’on donne trop d’importance à l’action ce qui met toujours tout le temps des orientations signées parce que tout se passe dans le terrain fort en état de reste dans le sens de l’après situation qui pousse son clan à vouloir le mettre dans un appui qui veut qu’on s’aligne avec le poteau noir, mais puisque je pense à tout il faut en plus que je n’oublie pas de nettoyer la cafetière

la vie de mon espace devient plein

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s