sans aucun doute le manque est là

sans aucun doute le manque est là et ce qui passe trop vite c’est le temps qui avait pourtant ouvert les bras mais comme c’est trop rapide il s’éloigne sans pouvoir le rattraper car il s’agit ici d’une version nouvelle qui arrive aujourd’hui, car hier n’existe plus il est remplacé par maintenant qui se signale par un manque complet de savoir vivre, il est donc marqué comme une évidence ce qui montre à quel destin on se rattache car la même situation se répète dans un monde aussi froid qu’un glaçon en été, mais voilà qu’on arrive à faire passer des ennuis qui m’étaient attaché car je vois bien pourquoi je n’avance pas c’est que pour moi la réalité offre un visage neutre ce qui fait que je ne suis pas capable de saisir ce qui se passe et que je continue à passer à côté et je m’en rends compte mais je me dis que c’est la pente naturelle un jour je serai capable d’aligner les mots pour qu’il soient les vainqueurs de toutes les catégories, mais pour le moment je fais ce que je peux et je noue et je dénoue des noyaux de résistance car pour une fois dans la vie où je passe du temps à vouloir je fais comme je veux et j’assiste à une catastrophe ce qui fait que je je suis sûr de moi quand il s’agit de ça ce que je sens monté en moi c’est une colère qui s’effondre sur l’ennui de réaliser qu’on n’est capable de rien, incapable d’émouvoir, incapable de faire rire, incapable de raconter une histoire, alors ça se passe et ça continue comme ça peut en étant capable juste d’aligner des mots sans saveurs mais voilà qu’arrive de loin un sentiment de victoire qui veut absolument passer mais je vois les problèmes qu’il doit dépasser et petit à petit il disparaît dans la mélasse, alors je me dis que ce n’est pas pour aujourd’hui et je continue mon petit chemin qui n’est pas très difficile il suffit d’allumer l’ordinateur et de commencer à taper sur mon clavier, et ensuite on parle de mer, de terre de l’envie d’arriver de la vie en plein essor, et de la passion d’écrire car pour ça je suis sûr de moi, j’aime écrire, même si ce n’est pour rien dire, mais au moins je peux me dire que de cette façon je pourrai aller mieux car pour moi je bâtis mon immeuble pierre après pierre, ce qui fait un très long parcours mais puisque tout est fait pour que je sois là il faut que j’y sois, et c’est pour cette raison que j’y suis, donc je n’ai aucun problème car même si je suis complètement insatisfait du résultat je suis quand même content de pouvoir dire quelque chose mais voilà qu’on me dit que l’heure passe et que je dois me dépêcher pour que ça soit complet alors je pense à ce que je vais dire maintenant et tout le monde peut bien rire car pour moi ce n’est pas facile

sans aucun doute le manque est là

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s