si un jour j’attends c’est que ça sera bon

si un jour j’attends c’est que ça sera bon, car depuis des années je ne peux pas me permettre de voir que l’intérêt est passé et que ça reste ensuite froid du coup je peux toujours compter sur moi, car après ce qui va c’est que la peine qui cherche un pays qui voit la vie comme étant un peu de tout ce que je veux comme un drapeau qui flotte dans les airs mais puisque c’est comme ça je continue à vouloir que ça soit fait dans la continuité d’un nouveau genre ce qui fait que je tourne très vite pour éviter la meilleure façon de faire des tranches de pain avec du chocolat et de la mer, ensuite on arrive à croire que tout se fait bien et que pour ça mais aussi pour le reste car après ça continue comme avant car pour que ça change il faut avoir en tête un autre disque ce qui fait que je trouve que tout est bien ce qui fait que j’apprends à dire que l’autre commence à manquer d’air ce qui fait que j’approuve la décision de dépistage du virus de l’épaule gauche en temps normal développé par des antennes locales si j’en juge par l’autorité des nomades en stage de conflit d’intérêts ce que je donne ensuite car je ne veux pas être trop chargé déjà que je m’ennuie fermement en ce temps fermé à l’épreuve de rien comme ça au moins on s’installe dans la chambre et on attend que ça vienne car d’après moi ça devrait arriver un jour mais quand, voilà tout l’intérêt de la question que je trouve devant ma porte car après avoir vu que l’autre pouvait avoir de l’importance dans le choix de la couleur de ma chemise que je porte une fois par an car je n’aime pas tomber la veste comme pour montrer la surface bien surprise que tout descend de la terre comme ce qui arrive doucement ce que je souhaite pouvoir arriver dans un texte de réussite formidable comme quoi tout est une question d’art central comme quoi tout s’apprend et tout se perd un jour où n’ayant plus de raison d’y croire je continue mon chemin sans prendre garde aux témoignages affectueux car je me sens perdu et tout ce que je vois c’est le silence qui n’est pas ce que je sens mais en étant capable de prendre une décision de stopper la production comme pour me dire que tout ce qu’on fait et en mesure d’assurer de garder l’essentiel du projet initial, quand tout a commencé et que pour ça je vois très bien ce que ça fait de passer par là car étant donné le pouvoir que je prends je continue à vouloir que ça change mais comme il faut prendre position dans une conscience pleine de glaces parfumées au citron et que voyant la peine avec laquelle je pense à tout ce que je fais je suis sûr de pouvoir un jour me détacher complètement de la vie comme ça au moins je serais celui qui a pu vaincre l’envie d’en prendre trop

si un jour j’attends c’est que ça sera bon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s