yes i know what it does but i wait

Yes I know what it does but I wait because I have time to decide because everything is complicated so that I turn around an axis and that in a fairly open time I see why I turn and in a Meaning that I take because everything trembles when everything is lost it must still be put into action as to decide to remain with the intention easy what can be understood because the lack of concentration because it must be said that the  » Fun is great so that we spend hours in the ease of the days that remain before the past what I then find in the sequel that comes to cut everything because you must realize that sorting is done in this full d ‘Ardor what passes for peace but in reality everything offers what this world can have in conscience and passion as always in the cry which can be careful not to leave what I give rather weakly because for me the temptation Is sudden what I do next is not Time in the weak moment that gives its case as if to say that the world is white but that behind mine is its then in the quarry one finds what to go what is growing particularly slowly what I indicate As being a fairly high price because the quality is fairly close sensation as we find something to go especially if in a year it starts then I think I will just wait what happens is very small because the full is far enough Will have to be able to go slowly towards a clear objective which gives me an additional reason what I find well what I place at the top of my particular condition what I show as being a bit of history but seeing well The speech I am sure to think that all that is done is at this moment indicated as what is simply put in a corridor full of fears which shows to what sense one is put in a world slow enough what I do Completely is to have to say that the change is totally accepted once you add days that are so important to me that it is said or so serious what to do that everything leans in a few conditions heavy enough so that It is immobile what I try then is to reverse the lack to give it in the full sense that I touch with my finger like to have a little white what I know I cancel as to say that the world is in This moment worried to see the rise of the powers full of particular reasons and which are in addition completely crazy of the kindness in terms of reason easily integrable because the decision is taken to go out being able to see all this in a piece high enough so that It is said once it is put in the penalty

yes i know what it does but i wait

what is the hardest

What is the hardest that is the furthest away from the everyday softness when one agitates so that nothing happens so that one does something without anything happens to be put into action without that It does not produce any effect, and there in the afternoon that begins I am always in the struggle to get luck because it is indeed that when we are able to understand what happens we are always weak so that All that is said is a simple thing that passes easily as one would say what confronts reality with this lack that comes to destroy the plan because one would like to get to push but something stops me Because it is necessary to see the life that passes, that to retain water that flows if not a weight that leaves without ever returning what happens very well according to me is that all that I give it I put it in a reality that offers to be able to do it, it is great to be able to go fast because everything is related what I made that i can continue wanting it’s always what i want to do because for me everything is beautiful what forces destiny to show the way that leads to other parts of life because I doubt what is possible Is to have a chance that drags on without being able to do it, what I know is the power of life when everything is taken and to wait for what I am able to do is to have The thought that turns life into love, what I do is to have the strength to go through days without result because everything is heavy except envy that circulates alone beyond the limits but what Happens then it is the intervention of god that tells me agree you are not innocent but that’s where it becomes interesting because the project is new what places me at the top of the piles and there once I found how to settle I am sure of myself, that is the strongest is to be able to do it, then we say good, it is okay because for me Life passes but what I remember is the desire to pass while everything weighs extraordinarily in one direction as in the other, that’s how we find balance, once we say That everything is poor which gives the feeling that everything starts badly, but that it is in the direction or not, the most serious is to see that everything is stuck in a corner, so that the other can always Want to exaggerate because one realizes the difficulty of doing what is possible because one finds places that are so old that one would like to fall with them, but now one is recovered and one says forcefully, yes to life

what is the hardest

quel est le plus dur

quel est le plus dur qui soit le plus éloigné du mou de tous les jours quand on s’agite pour que rien ne se passe pour qu’on fasse quelque chose sans que rien n’arrive pour qu’on se mette en action sans que ça ne produise aucun effet, et là dans l’après midi qui commence je suis toujours dans la lutte pour obtenir de la chance car il s’agit bien de cela quand on est capable de comprendre ce qui arrive on est toujours faible si bien que tout ce qu’on dit c’est une chose simple qui passe facilement comme on dirait ce qui se met en face de la réalité avec ce manque qui vient pour détruire le plan car on voudrait bien arriver à pousser mais quelque chose m’en empêche car il faut bien voir la vie qui passe, que retenir de l’eau qui coule si ce n’est un poids qui s’en va sans jamais revenir ce qui se passe très bien d’après moi c’est que tout ce que je donne je le mets dans une réalité qui offre de pouvoir le faire, c’est formidable de pouvoir aller vite car tout est lié ce qui fait que je peux continuer à vouloir c’est toujours ça que je veux faire car pour moi tout est beau ce qui force le destin à montrer le chemin qui mène à d’autres parties de la vie car je doute bien ce qui est possible c’est d’avoir une chance qui traîne sans pouvoir le faire, ce que je sais c’est le pouvoir de la vie quand tout est pris et qu’il faut attendre ce que je suis capable de faire c’est d’avoir la pensée qui vient basculer la vie dans l’amour, ce que je fais c’est d’avoir la force de passer par des jours sans résultat car tout est pesant sauf l’envie qui circule seule au-delà des limites mais ce qui se passe alors c’est l’intervention de dieu qui me dit d’accord tu n’es pas innocent mais c’est là que ça devient intéressant car le projet est nouveau ce qui me place en haut des piles et là une fois que j’ai trouvé comment m’installer je suis sûr de moi, c’est ça qui est le plus fort c’est de pouvoir le faire, ensuite on se dit bon, c’est d’accord car pour moi la vie passe mais ce que je retiens c’est l’envie de passer alors que tout pèse extraordinairement dans un sens comme dans l’autre, c’est comme ça qu’on trouve l’équilibre, une fois qu’on se dit que tout est pauvre ce qui donne le sentiment que tout commence mal, mais que ça soit mis dans la direction ou non, le plus grave c’est de voir que tout est coincé dans un coin, ce qui fait que l’autre peut toujours vouloir exagérer car on se rend compte de la difficulté de faire ce qui est possible car on trouve des endroits qui sont si vieux qu’on voudrait tomber avec eux, mais voilà qu’on se ressaisit et qu’on dit avec force, oui à la vie

quel est le plus dur

oui je sais ce que ça fait mais j’attends

oui je sais ce que ça fait mais j’attends car j’ai le temps de me décider car tout est compliqué ce qui fait que je tourne autour d’un axe et que dans un temps assez ouvert je vois pourquoi je tourne et dans un sens que je prends parce que tout tremble alors que tout est perdu il faut encore se mettre en action comme pour décider de rester dans l’intention facile ce qui peut se comprendre vu le manque total de concentration car il faut bien se dire que l’amusement est grand ce qui fait qu’on passe des heures dans la facilité des jours qui restent avant le passé ce que je trouve alors dans la suite qui vient tout couper car il faut bien se rendre compte que le tri est fait en ce plein d’ardeur ce qui passe pour de la paix mais en réalité tout offre ce que ce monde peut avoir en conscience et en passion comme toujours dans le cri ce qui peut faire attention à ne pas partir ce que je donne assez faiblement car pour moi la tentation est soudaine ce que je fais ensuite c’est de passer du temps dans l’instant faible qui donne son cas comme pour dire que le monde est blanc mais que derrière le mien se trouve le sien alors dans la carrière on trouve de quoi aller ce qui se pousse particulièrement assez lentement ce que j’indique comme étant un prix assez haut car la qualité est d’assez proche sensation car on trouve de quoi aller particulièrement si dans un an ça commence alors je crois que je vais attendre justement ce qui passe se fait tout petit car le plein est assez loin il va falloir que je sois capable d’aller lentement vers un objectif clair ce qui me donne une raison supplémentaire ce que je trouve bien ce que je place en haut de ma condition particulière ce que je montre comme étant un peu d’histoire mais voyant bien le discours je suis sûr de penser que tout ce qu’on fait est en ce moment indiqué comme ce qui se met tout simplement dans un couloir plein de craintes ce qui montre à quel sens on soit mis dans un monde assez lent ce que je fais complètement c’est d’avoir à dire que le changement est totalement accepté une fois qu’on ajoute des jours qui sont si importants pour moi que ça soit dit ou alors sérieux quoi faire que tout penche dans un peu de conditions assez lourdes pour que ça soit immobile ce que je tente alors c’est d’inverser le manque pour le donner en plein sens que je touche du doigt comme pour avoir un peu de blanc ce que je sais que j’annule comme pour dire que le monde est en ce moment inquiet de voir la montée des puissances pleines de raisons particulières et qui sont en plus complètement dingues de la gentillesse en terme de raison facilement intégrable car la décision est prise de sortir en étant capable de voir tout ça dans un meuble assez haut pour que ça soit dit une fois que c’est mis dans la peine

oui je sais ce que ça fait mais j’attends

la vie sort et j’entre une fois

la vie sort et j’entre une fois pour voir que tout passe et que tout entre dans un coup qui sort de la fois en étant capable de réussir un passage ce qui fait que j’allume le silence et que je griffe le pantalon en étant incapable de grandir car le temps est présent mais ce qui change c’est la fois où n’étant plus capable de rien je continue quand même à vouloir que ça arrive et dès lors que tout prend tout et que rien ne vient il faut ensuite se dire que la façon la plus évidente de rater le monde c’est de partir au centre alors que la décision finale appartient à ceux qui sont si loin qu’on ne voit que des ombres, c’est assez faible mais ça compte pour dire que l’autre monde est dans ce terrain que je trouve un jour par hasard ce qui donne le pavé comme étant une pierre taillée mais toujours est-il que voyant la différence entre un temps vivant et un temps mort on soit capable de rentrer avant de finalement sortir du coup la version est nouvelle ce qui montre à quel moment on soit vivant et quand c’est justement le cas il faut passer par là pour donner des jours à des heures ce qui se fait bien comme ce qui est libre une fois par jour ce que je sais très bien c’est un montage pour donner l’impression de force mais voilà qu’on donne de la tour, ce qui fait que j’entoure rapidement avec de la croyance un peu à la fois mais surtout pendant ce temps qui donne une fiction totalement identitaire ce que je souffre très facilement comme pour rater le moment de réussir à trouver de quoi faire la différence comme ce qui se met à changer dans des conditions premières ce que je suis en train de faire car pour la première fois je sais quoi faire ce que je trouve alors précisément dans la question soudaine ce que je sais assez loin mais avec de l’envie on peut toujours avoir une question qui se lève et ensuite s’écrase dans la poussière car il n’a pas plu depuis dix jours, ce que je trouve fantastique c’est le passage qui vient tout seul dans un temps sauvage avec des instructions évidentes pour que ça soit libre assez en tout cas pour avoir d’autres questions un jour de bonheur dans la tradition de réunir des moyens qui sont utilisés pour devoir arriver en retard car tout est pris il faut ensuite avoir le temps de changer de passion car il faut voir que tout le pot est en ce moment passé à l’époque que ça craint le ciment car on donne de la vie dans un moment critique car tout est passé et il faut se dire que le monde est là dans l’attente d’un présent assez lent mais avec de l’intensité oui je vois ce que ça fait et quand on peut le faire ça veut dire quelque chose que je sais bien mais que j’avoue uniquement le jour où n’ayant plus de pression je me contente de voir que tout est pris dans un tumulte de réponses alors que pour moi tout est mis dans l’art une fois que tout perd

la vie sort et j’entre une fois

ce que ça fait quand c’est bon

ce que ça fait quand c’est bon c’est un bond en avant on bondit tout simplement dans la surprise de réussir un passage alors que tout est pris il faut se contenter de miettes mais ce que c’est bon de passer par là dans un temps ouvert à l’autre décision comme ce qui sert à devoir le dire comme on donne un peu d’eau il faut ensuite se perdre dans la recherche de pot ce qui montre avec quelle facilité on doit comprendre que tout revient au départ ce que je trouve fatiguant car la mer monte mais ce qui se fait bien c’est d’avoir en confiance le sang qui coule dans les veines jusqu’au centre de contrôle car évidemment on trouve des gens qui sont capables de voir que tout l’effort est fait dans une direction souple assez en tous cas pour passer par là et ensuite pour couper court ce qui fait que le genre de pensée qui vient au secours de l’entrée passe plus de temps à résoudre une énigme qui est le signe de l’attente comme on dit l’autre jour en pensant à couler au fond de la piscine mais voilà qu’on trouve une raison d’espérer ce que je pense alors dans la tête ce qui fait que je tourne facilement dans un peu de conditions qui sont si lentes à se découvrir que tout le plan est balayé en une seconde ce qui me donne une vocation plusieurs fois annulée ce que je trouve fantastique car la brève surprise est passé par une jonction soudaine ce qui montre à quel moment on choisit de croire à l’autre motif ce qui change complètement l’ordre d’arrivée car il faut voir que tout ce qu’on fait est relié à la vie ce qui passe pour de la joie, mais avec ce qu’on fait c’est un ensemble de prix qui fait toujours la même chose car on dirait que ça monte mais voyant la volatilité des endroits fameux on doit comprendre que le silence arrive enfin dans un temps assez lent mais surtout dans la condition de venir doucement ce qui sort de la couleur majoritaire car pour moi la qualité souffre de son manque de totalité qui pourrait conduire à d’autres plans mais voyant que tout se passe il faut quand même comprendre que l’ensemble des moyens est à ce point engagé qu’il faudra des années entières pour que ça soit mis ensemble c’est tout ce que je sens partir car le manque de considération est total du coup je me renseigne sur le fois où d’autre fois sont susceptibles de contrôler le plein comme quoi tout passe et tout se met à donner des passions souterraines qui sont dominées par des andouilles qui sont là pour gêner le passage qui pourrait être si facile mais ce qui va toujours bien c’est la santé qui passe un bon moment en choisissant de garantir le trou qui fait que tout est pavé ce qui entraîne bien sûr le genre de fois qui sort tout de suite de l’avenue comme quoi je m’embarrasse de certains moments qui sont si libre que tout le point est acquis ce qui fait que je suis le seul à pouvoir le faire

ce que ça fait quand c’est bon

ce qui se passe ailleurs

ce qui se passe ailleurs c’est donc une réalité qui m’échappe car je croyais pouvoir tenir ma place mais je vois que tout ce que je fais c’est de vivre modestement sans avoir de vision pour faire autre chose qui me donnerait une moisson pleine de terre mais voilà qu’on me signale que tout le point est à abattre ce qui fait que je tourne tout de suite pour éviter le conflit car au moment de vivre je vois que justement dans la réalité je dois faire comme si tout pouvait avoir une source pleine de retards sans aucun doute il faut combattre sans violence car si on y va c’est pour une seule raison qui est la discussion entre gens civilisés du coup ce qui est facile c’est le premier jour quand il s’agit simplement de constater que tout devient sérieux quand on peut le faire mais que c’est justement pour ça qu’on dirait que tout va pour le mieux comme si tout était pris par l’urgence de faire savoir que tout est parti même si tout devient rouge, comme une évidence qui tourne très vite sur l’avenue comme pour éviter de contrôler le silence comme quoi tout est payant même si c’est le moment que je préfère car il faut bien noter le cri de départ car on fait tout ce qu’il faut pour prendre la bonne position comme quoi tout est prudent avec ce qu’on dit mais voilà qu’on cherche le moyen de rester et là ça coince au niveau des intentions premières quand il faut dire à l’autre qu’on est prêt à faire passer des bancs pour les mettre à l’extérieur comme ça on pourra dire vive les chaises ce qui est amusant car pour moi la recherche de moyens passe par des solutions vivantes ce qui sonne le clairon pour rassembler les anciens qui traînent dans le quartier comme pour se souvenir des anciens coins qui ont depuis disparu car rien ne résiste au temps ce qui fait qu’on peut toujours le vouloir mais ce qui change c’est l’inversion de scolarité quand on fait confiance à ce que je dis et que pour ça il faut simplement se prendre dans la direction de la solution qui pense toujours au plus haut des conditions qui pensent que l’instant est magique mais pour moi il ne s’agit que de vérifier l’installation et de voir qu’avec de l’expérience on sait où aller et on ne perd pas de temps alors qu’on voit les nouveaux qui cherche des moyens pour se souvenir où ils sont passés et retrouver ensuite plus facilement les cas les plus faciles à se mettre en action ce qui fait que je trouve tout ça merveilleux car je vois très bien ce qui se met à contrôler le passage et je ne suis pas sûr de changer de vêtements car j’apprends tout de suite à faire passer discrètement l’instant qui cherche encore à trouver des mesures satisfaisant le gout qui autrement n’a plus de conditions verticales mais voilà qu’on me prévient, ce qui voudrait avoir à se taire ne peut pas convenir tout de suite car il se trouve que décidément on attend trop longtemps ce qui est préjudiciable car on voudrait le faire mais bon c’est trop fort et je ne vois pas comment je vais régler le problème

ce qui se passe ailleurs