la vie est une vitre sale qu’on dit être le

la vie est une vitre sale qu’on dit être le moment de rire car pour moi la vitesse est responsable de tous les problèmes connus, d’abord le silence qui avance tout droit comme pour être le plus calme, ensuite vient le monde qui est certain de savoir où ça va mais ignore complètement ce qui vient après c’est donc avec une certaine autorité que je trouve quelque chose qui me donne de quoi rêver car pour ça il faut continuer à avancer sans ça on ne peut pas avoir d’autres idées qui ne franchissent pas le mur qui ferme la surface que je vois par exemple dans le plat qui ouvre les portes pour qu’on soit uniquement là dans l’espace connu comme quoi tout passe et tout arrive dès qu’on vient dans le passé ce qui ouvre le débat entre les pour et les contre l’idée majeure que tout ce qui dépend de la peine doit être mise en état de produire ce qui est fait tout de suite, après on compte les plans qui restent disponibles comme pour être présent ce qui fait que j’apprends à faire comprendre que tout ce que je fais je le passe dans un temps que j’organise comme pour devoir avoir le temps de réaliser que pour moi la qualité se trouve assez bien comme quoi on assiste à d’autre voyez vous ce qui arrive quand tout est fait et que de l’autre côté on pense à tout ça sauf que le monde ne sait pas pourquoi il faut le faire maintenant car après il sera trop tard ce que je trouve dès qu’on franchit la porte c’est que le tumulte est arrivé comme ce qui se met à contredire le pouvoir comme une chose qui signale le poids qui fait qu’on dit que la dizaine de fois qui est suffisante pour prendre un terrain que je donne ensuite à la maison qui cherche le poisson comme une chance de partir en état de voir que si on donne le trottoir c’est pour que ça marche bien ce qui est mieux que rien car je trouve que tout ce qui se met en dehors de la réalité peut passer pour devoir avoir à rester tranquille ce qui fait que je peux dès maintenant avoir le temps de passer pour devoir être mis dans la possibilité de garnir correctement le plein quand il s’agit de voir que décidément on atteint le fond comme si tout était clair car il y a bien sûr des nouveaux espaces qui sont en plastique car il faut être disponible comme étant un moyen de fournir d’alibi à un certain restaurant qui change de nom pour n’être plus discret au point de passer pour des idiots car il faut bien sûr être dans la suite qui arrive dès maintenant à devoir avoir des intentions valables ce qui change pour une fois de rien mettre comme une chance de passer par là ce qui trouve la place comme une source de restes d’un repas où tout a été fait pour que ça soit mis dans l’assiette une fois que le verre vide ne puisse pas changer de couleur car on s’appuie pour ne pas tomber tout de suite dans la tristesse

la vie est une vitre sale qu’on dit être le

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s