qu’est ce que je dis

qu’est ce que je dis car il faut voir que le genre humain est incapable de savoir où on va car il faut bien se dire que l’autre fois était uniquement là pour avoir à savoir que tout pense à rien ce que je trouve tout simplement dans un court instant que je trouve par hasard comme si tout passait bien ce qui ne peut pas me faire comprendre que tout ce que je peux est en-dessous des articles qu’on arrive à peine à voir tant la couche est épaisse ce qui me fait dire que la science peut toujours nous montrer ce que ça fait mais à la question pourquoi on vit, alors là je vois tout le monde qui baisse la tête car il est impossible de répondre à une question si loin de la compréhension normale depuis que par ça aussi on assiste à une possession soudaine de l’enveloppe ce qui me donne une fois par ça que tout compte une petite adresse que je copie dans mon cahier car je trouve que la réalité passe si près de l’espace que tout ce qui se trouve au-dessus est envoyé dans la terre ce qui me donne raison  car j’avais bien vu que le terrain pouvait avoir à mettre ce qui se trouve dans la suite ce qui me montre à quel point on passe à côté ce qui fait que je passe du temps à comprendre que si j’agis c’est pour une raison simple c’est que tout m’ennuie et que c’est justement pour ça que je suis si large avec l’intention de passer du temps avec une frustration qui me paraît essentielle mais comme il s’agit de bien noter que le changement arrive sans se presser car on peut toujours faire des avances mais ce qui se met à prendre c’est une chose que je donnerai un jour à ceux qui ne croient pas dans la création de bretelles ce qui fait que j’arrive à dire que le monde peut encore passer pour de la force inutile car pour moi la suite est objective ce qui fait qu’on peut avoir un art ferroviaire mais ce que ça commence à la fois qui fait comprendre que tout l’effort ne court pas tout de suite car la fatigue se fait sentir après avoir eu le sentiment de perdre ce qu’on n’a pas gagné ce qui se met aussitôt dans la tradition prête à accepter tout et son contraire comme pour annoncer que le monde peut savoir si ce n’est qu’en face du patron on ne dit pas tout ce que j’ai sur le plan de l’action pour la joie ce qui me montre comment on procède quand on veut avoir à faire passer le cri ce qui donne un peu de sable car on y voit tout ce qu’on peut mais surtout pour la joie ce qui fait que je tombe par hasard dans un lieu que je peux analyser comme étant un poisson qui vient tout de suite dans la mer avant de crever la bouche ouverte devant la terre

qu’est ce que je dis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s