que faire d’autre

que faire d’autre car je me suis trop avancé dans une phase aussi noire que joyeuse pour ce que ça fait environ dans un temps aussi lourd que placard ouvert sur la venue au monde ce que je donne volontiers car pour l’instant tout ce que je fais tombe par le poids qui peut tout prendre mais avec en retour une image déplorable de l’arrivée des autruches qui sont si lentes à devoir faire ce qu’on attend c’est que pour ça je dois faire attention de ne pas souligner trop l’importance de concentration après la pause de midi, car il faut voir que pour se détendre on débouche des bonnes bouteilles de vin et ce qu’on a dit pour ça c’est que précisément on assiste à ce que je nomme de manière honnête pour que ça continue une fois que c’est arrêté car pour la moisson on vient en nombre pour aider le champion de la création avec des carottes, ce que je mets sur le compte de l’émotion car on a du partir tôt et ce qui montre à quel moment on insiste lourdement c’est pour ça qu’on rit assez facilement pour que ça soit mis dans un peu de facilité ce qui me donnerait une joie enfantine comme lorsque je demandais pourquoi il faut commencer avant de finir, mais comme il faut le montrer avant de partir je dois faire attention à ne pas me plaindre car autrement si l’un ment d’autres se plaignent c’est automatique car on trouve que tout se conclue de manière à absorber le climat d’inquiétude ce qui me donne une illusion bonne à conduire de nouveaux contrats et ensemble on peut le faire ce qui veut dire que pour moi la chance de rester cool c’est comme ça qu’on doit le faire ce que je trouve comme si tout était mis à l’envers et qu’on doive, pour actionner le mouvement, rassembler les éléments qui sont partis dès qu’ils ont pu car écouter sans arrêt la façon de rester pour la place c’est comme si tout était mis à chaque moment ce qui se fait pour le système binaire qui a permis de créer internet mais depuis cette découverte on ne passe pas une semaine sans se rendre compte de la folie du monde, c’est dire avec quelle violence on traite les gens qui ne savent pas encore pour qui ils vont voter ce que je contrôle encore un peu car pour savoir qui est coupable on cherche un autre indicateur, qui soit plus froid en été et chaud en hiver, ce que tourne dans ma bouche pour déterminer à quel moment je vais devoir le prendre dans sa tête pour avoir l’impression de contrôler quelque chose mais avant de choisir il faut aussi se mettre en condition de bien ventiler le choix entre des envie et des renoncements comme quoi tout se met à contrôler le sentiment qui ne peut pas se défendre car pour l’instant il est permis de savoir où on peut aller ce qui est trouvé tout de suite car pour une fois on se dit que l’autre n’est pas encore là c’est que pour moi tout est passé ce qui fait que la différence est notée

que faire d’autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s