ce qui se passe à condition de rester

ce qui se passe à condition de rester pour commencer à faire confiance à ce qui entre dans la pièce avec la ferme intention de regarder par la fenêtre comme pour savoir ce qui se passe dehors, mais voilà qu’on arrive à une impasse car pour moi la vitesse dépend de la fonction qui domine le terrain avec ce qu’on a fait en premier ce que je trouve normal mais que je traduis par une trait convenu à l’avance qui fait qu’on a le temps de passer pour dire à tout le monde que je suis capable de sauter sans bouger car pour l’expérience je dois contrôler le fruit de mes entrailles ce qui n’est pas énorme car je ne suis qu’un homme du coup je ne peux pas mettre au monde un bébé, mais je peux quand même avoir l’immense honneur de déclarer que la joie peut arriver pour que tout le monde soit joyeux et arrête de se plaindre, ça devient fatigant à la fin, on voudrait pouvoir entendre des gens qui se réjouissent de vivre ce qui pourrait engendrer un air de joie légère, comme si tout avait à faire confiance à rien ce qui montre à quel point on imagine la scène ce qui fait que je peux le faire mais que je ne peux pas l’introniser car il me manque une couronne, car pour moi la qualité pousse à vouloir le faire ce que je trouve unique car une fois sur la terre on peu demander quoi faire, mais il ne faut pas se tromper car on n’a qu’une chaussure, ce qui peut se comprendre car pendant très longtemps on a cru que dieu était méchant, prêt à punir, puis Jésus est arrivé en disant, aimez vous les uns les autres comme je vous aimé, alors là ce fut la nouveauté, le choc de la liberté, et oui l’humain est libre de faire le bien comme il est aussi libre de faire le mal, ce qui pour moi est une belle occasion que de remercier dieu de m’avoir donné la vie ce que je fais tous les jours car pour moi j’attends le moment de décrocher la lune, ce que je pense ne peut pas aller si loin du coup j’ai besoin d’un coup de pouce, aussi petit soit-il, mais ça me permettrait de faire avancer mon état dans lequel je me déplace largement et avec une certaine amitié, car pour moi le principal est de contacter dieu pour lui demander de m’aider, et moi en retour qu’est ce que je fais, ou plutôt qu’est ce que j’arrête de faire, car dans la vie on n’arrête pas de parjurer, on critique les autres, on passe du temps à médire, et ensuite on assiste impuissant à la folie des humains qui ne cessent de vouloir la guerre, alors qu’on sait que la guerre n’a jamais permis le bien de s’en sortir, tout au plus peut-on dire qu’en 1944, les américains avaient dieu avec eux contre le diable des nazis, mais en dehors de ce moment particulier, toutes les autres guerres se sont soldées par des moments de crises qui sont pires qu’avant la guerre, du coup je m’interroge sur l’intérêt d’envoyer des bombes,

ce qui se passe à condition de rester

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s