la joie demeure malgré le manque de place

la joie demeure malgré le manque de place car il s’agit de croire que le système fonctionne normalement mais que malgré l’insistance du patron on ne peut pas avoir de la mer en temps normal ce qui se fait tout seul car après avoir vu que le réchauffement climatique va faire lever le niveau de la mer je m’attends à avoir la plage à côté de chez moi, alors que j’ai  choisi un coin assez loin de la mer pour ne pas la voir débarquer dès qu’on sait que c’est le meilleur qu’on avance dans la recherche de qualité comme quoi tout est fait uniquement dans la suite qu’on observe de loin ce qui fait que j’apprends à faire croire que tout ça est prévu alors que pour moi la vitesse stagne à un niveau qui est appréciable une fois qu’on y fait ce qu’on peut car pour moi c’est compliqué alors que pour l’autre c’est plus que ça, dans ce domaine de la création dans le brut du bruit ce qui illumine la salle comme si tout est facile une fois qu’on dit que l’autre commence toujours trop tard ce qui fait que l’ordre est menacé ce qui pousse à se mettre en face de la situation nouvelle et d’avoir à dire que l’autre peut comprendre le sentiment qui est celui de la journée en temps de crise qui comme on le sait ne peut pas comprendre le changement comme on dit pour la mémoire qui vient soutenir l’effort comme quoi tout se passe un peu dans la surface qu’on dégage pour l’occasion mais comme il faut le dire ce qui fait que j’organise un rendez-vous assez lent à se faire mais voilà qu’on inspecte le coup et on voit que tout l’effort est fourni par le crayon qui trouve un moyen de passer comme quoi tout est prévu dès l’instant où tout se met à changer ce qui tourne tout de suite pour montrer son dos mais comme il faut le faire passer on cherche un moyen de rester dans un coin car on doit en même temps recevoir des journées et entreprendre une action collective, du coup je pousse l’objection jusqu’au moment où je bloque dans l’ascenseur alors je monte rapidement au troisième, là j’aboutis devant une porte qui s’ouvre automatiquement et moi qui croyait que je devais sonner mais bon je ne ne me fais pas prier et j’entre dans un musée pour des enfants, comme des personnages en cire représentant des personnes connues comme un chanteur dont j’ai oublié le nom, puis parce que tout se fait particulièrement pour assister à la fin du spectacle car pour moi l’intérieur est sous la couche de la semaine ce qui fait pour l’atteindre il faut un appareil qui voit ce qui se passe sous la peau mais comme il faut le passer c’est une chance de réduire la note qui intervient avant que je sois amené à dire que l’acquisition est faite dans un coup de rester si longtemps qu’à la fin on se demande si c’est pour ça qu’on a de quoi aller pour ça mais aussi pour la fois où n’ayant plus de respect je vois que c’est justement le cas le plus sombre qui devient le plus stable

la joie demeure malgré le manque de place

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s