croire en camion

croire en camion c’est qui qui passe du temps à vouloir que ça entre en temps de paix avec ce qu’on dit c’est pour ça que ça engage le terrain qui offre de garder ce qui ouvre le pays dans lequel on affronte le triste sort qui est de passer sans voir ce qui est derrière le mur car pour l’instant tout baigne mais demain si ça sèche c’est pour une raison indigne de la propriété foncière qui demande toujours à quelle heure ça se transforme en citrouille et depuis une semaine on voit apparaître des conditions nouvelles qui sont si présentes qu’on le dit ouvertement ce qui change complètement de silence car on y fait toujours le bien ce qui me donne une façon de faire qui est celle de l’annonce à celle qui est proche de l’endroit où on a su pourquoi c’est comme ça qu’on avance ce que je trouve toujours en premier car pour moi la surface est pleine de conditions qui sont si loin de tout ce qu’on dit que pour l’instant on ne voit pas ce qu’on rate car la vie est pleine de conditions qui sont si lentes à devenir prioritaires que de ce que je fais je le tends à faire partir tout de suite une fuite en avant ou alors  c’est le moment de faire croire à ce qui sort alors pour bien faire du moins je le crois capable d’aller loin ce que je fais n’est pas ce que je suis car pour moi la qualité suppose de rester plus longtemps comme pour utiliser le projet qui commence à voir que l’autre n’est pas encore définitivement abandonné mais simplement il faut noter une correction d’angle qui arrive décidément dans des marécages subtils ce qui fait que l’autre peut toujours témoigner que l’instant est sacrifié au profit de l’entente globale mais tout ce qui sort ne peut plus entrer comme quoi tout est fait par dessus la tête ce qui organise un rapatriement qui fait qu’on oublie le cas désespéré de l’autre qui faisait toujours du bien même si tout ça ne dépend pas de la mort car on avance très rapidement ce qui fait que je m’oriente pour décider plus tard de ce qui va s’enrouler ensuite comme départ de la course des motos en neige ce qui se passe dans le froid mais ne va pas très bien pour demain car on insiste sur le monde qui vient visiter la cathédrale, ce qui suit exactement dans l’invention facile ce qui n’est pas encore fait car pour la joie on a de quoi avoir à rire ce qui n’exclue pas une intention moderne car tout ça est vraiment extraordinaire ce qui se fait à condition de varier les effets car pour moi la vie passe sans ivresse ce que je tente alors c’est une vitesse paresseuse que je sais descendre de quelqu’un de haut placé comme quoi tout se met à chanter pour déterminer avec quelle astuce on pourra rigoler un jour où tout sera mis une fois qu’on le dit mais surtout pour elle ce qui fait que je pense appuyer pour faire bien du bien comme ce qui tourne une fois qu’on dit oui à tout

croire en camion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s