ce qui est long n’est pas court

ce qui est long n’est pas court c’est comme ça que j’avance car après avoir voulu que ça se complexifie je pense maintenant à la simplicité, comme une chose pousse une autre avec une gentillesse que je trouve étonnante car moi je croyais à la violence dans les relations mais là tout se passe simplement ce que je crois et ce que je dis maintenant comme une évidence qui arrive d’un seul coup pour détruire avec conscience de faire le bien, ce que je distingue à peine car la souffrance m’a plu comme une chose que je sais parce que tout commence un jour à donner des fois qui sont si importantes qu’on fait exprès de rater l’avion car on a peur d’exploser en l’air, ce qui fait que je ne voyage plus le moins du monde en état de persuasion ce qui se place en tête des préoccupations évidentes ce qui se règle à l’amiable car on a tous intérêt à s’entendre car dans un monde aussi froid que tout ce qu’on dit est absolument indiqué comme étant le moyen le plus sûr de pouvoir aller dans une semaine folle ce qui est encourageant c’est de continuer à forcer le passage car on ne voit pas pourquoi c’est utile car une fois qu’on enlève le prix il reste l’objet que je signale avec l’après qui sort dehors pour déterminer avec précision que si on dit oui c’est pour dire que tout est perdu mais que si on y va avec en étant persuadé que tout le sens est absolument éteint ce qui fait que j’apprends à l’invention d’une machine capable de renoncer pour un temps à devenir froid ce que je trouve alors pour faire ce que j’aime c’est de produire un truc qui vient dans la salade ce qui fait que j’arrive à être unique ce que je pense est le résultat d’une surprise qui est en ce moment classée pour devenir une joie un jour que tout sera dit avec réalisme et sujétion comme pour essayer de croire au temps divin ce qui fait que tout le temps est absolument nécessaire comme une fois de trop ce qui ouvre les bras dans une envie d’embrasser tout le monde qui vient me voir pour tenter d’approcher celui qui peut le dire ce que je trouve tout à fait particulier car très loin de savoir faire le général, on se met à chanter ce qui fait qu’on peut avoir un jour à dire que tout l’envoi est nécessairement assez lent pour ne pas avoir à s’arrêter tout simplement parce que tout passe à côté ce qui fait qu’on ne peut pas le prendre mais que c’est justement le moment de réussir un passage assez haut ce qui fait que je prends la peine de rappeler que tout ce que je fais je le dis aussi pour l’exemple que tout bien tout honneur soit à l’origine de la paix car pour ça je suis sûr de vouloir que ça se fasse comme une hirondelle fait le printemps

ce qui est long n’est pas court

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s