ce nouveau temps est là

ce nouveau temps est là ce que je sais c’est que pour moi tout est plat ce qui me donne le temps de réussir à voir que tout ce qu’on fait est étrangement décidé comme un saut dans l’inconnu qui fait qu’on ne peut pas rire car tout le pain est distribué et ce qui fait le fromage peut entamer la souffrance comme une passion dans laquelle on souffle ce qui fait qu’on peut le dire mais ce n’est pas ça l’important car ailleurs on sent bon ce qui fait que je peux le mettre en tête ce que je sais faire car après tout il y a le petit qui vient tout seul pour prendre un gâteau ce que je suis en train de faire car pour moi la recherche passe par la sortie dans laquelle je trouve de tout ce que je veux mais aussi de tout ce que je fais comme une question qui se passe de main en main avec un réalisme à couper les carottes ce qui fait qu’on donne ce qu’on donne et on prend ce qu’on prend comme quoi tout est organisé comme ça on monte tout simplement et on fait croire que tout est plaisant mais voilà qu’on dit que l’autre est passé ce qui fait qu’on cherche rien et que ça continue à faire ça sans pouvoir s’arrêter du coup je suis sûr de pouvoir aller là comme si tout est fait pendant ce temps avec réalisme et conscience de faire passer un message dans lequel je continue à vouloir que ça monte mais voilà qu’on dit que l’autre est passé ce que je vois pour ça comme une chance de prendre le temps de prendre le temps de prendre le temps de prendre le temps comme une chose qui est sûre mais ce qui arrive dès le temps puissant c’est que tout ce qu’on fait c’est des remercier dieu car pour moi tout seul je ne vois pas comment je vais faire pour arrondir mon espace qui est celui de l’avant comme étant un mois de plus dans la théorie des restes qui sont là pour avoir l’impression de regarder à l’envers ce qui se passe alors c’est l’intervention des moissonneurs qui sont là pour avoir un champs qui est plein de blé ce qui sort dans la terre avec joie et constatation de regards sans lesquels on ne pourrait pas avoir le temps de priver d’eau un champion qui mange des carottes ce qui se fait naturellement comme pour dire que l’autre est pareil à un monstre mais sans les places qu’on distribue à l’avancée des chercheurs qui sont dans la distinction de l’autre fois comme une étendue variable qui fait face à l’ordre que je place en fait dans la question qui se pose quand tout devient vrai ce que je trouve intéressant c’est que l’autre fois quand je pouvais faire croire que j’était plat c’est que pour ça on hésite une fois puis une autre dimension qui est celle de l’après comme choix unique et verticalement on se place dans une distinction qui est semblable à tout ce qu’on est car dans la question subsidiaire on est placé comme pour dire que le terrain avance jusqu’à la fois où ne pouvant plus avoir de raison on ajoute un poids qui ne vient jamais tout seul car on dit que l’autre est mieux que dans une situation nouvelle

ce nouveau temps est là

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s