ce qui se passe est nouveau pourtant ça c’est vu avant

il a toujours après avant comme ce qui se trouve être pris dans une épreuve nouvelle qui vient des premiers âges avec constance et répétition car on trouve grâce à ça quelque chose qui peut avoir une chose puis l’autre dans un ordre qui fait que on trouve des champignons qui ont l’air de dire que cette fois on peut mourir car il y a dans la nature des moyens qui sont officiellement dans l’ordre de nuire au bon fonctionnement du système immunitaire mais tout de suite c’est une clarification des instruments qui indiquent la faisabilité des passions incertaines comme ce que je sais du pouvoir de dire que l’autre jour on était parti dans un délire de jours qui avancent tellement vite qu’on ne sait plus quoi dire tellement on est pris dans un trop plein qui aligne ses litres d’air pour avoir très bien vu que tout ce qu’on met à l’envers pour affirmer un très bien court qui vend la peau de l’ours avant d’avoir tué l’animal, ce qui me paraît osé, car on devrait d’abord s’attacher à poursuivre un but qui donne le temps d’apporter à manger pour ne pas avoir à subir de rigolos contretemps car on pense à tous ceux qui sont perdus et on arrive à la conclusion que le système va mal ce qui pousse à la question pourquoi faire ça quand on sait que justement dans la montée des extrêmes on trouve que la réalité promet de réduire les inégalités mais comme on passe trop de temps à prendre des anguilles pour des lampes à pétrole je vois tout de suite la qualité qui souffre en silence alors je me demande si c’est pour ça qu’on dit être victime de la peur en ce sens que tout s’affiche normalement et que pour ça il faut aussi avoir une autre tranche pour être sûr que tout ça est moins bon que la dernière fois quand on voulait avoir l’espérance de garder pour nous la plupart des andouilles de nuire à savoir le premier président qui est mort le deuxième président qui est mort et le troisième président qui est encore vivant mais pour peu de temps car on sait que pour y aller il faut subir les assauts des crétins qui croient encore avoir du temps alors que le destin court ce qui fait que l’autre est décidément ailleurs comme quoi on arrive trop tard et on s’aperçoit avec stupeur que tout est descendu assez bas et que pour relever l’ensemble il va falloir mettre le paquet de lessive pour que ça mousse et que ça sente bon et ensuite on y est pour la peine qui dort la nuit mais avec santé et coiffure plate car on sait que c’est très bien officiel mais avec réalisme et contrainte comme ce qui se trouve être mis dans l’ennui de passer du temps à rêver comme quoi tout est bien qui finit bien avec ce qu’on sait et avec ce qu’on dit comme le contraire de la gentillesse qui est offerte en même temps que l’appareil qui prétend pouvoir avoir la même chance que si on trouve tout de suite la combinaison du coffre avec l’autre qui veut avoir plus de temps pour prendre une attitude qui sont observée dans la chaleur de la poussière venue d’extrême orient

ce qui se passe est nouveau pourtant ça c’est vu avant

la vie c’est court

un jour on arrive à faire le tour de l’île et on s’aperçoit que tout est fait comme si on avait le temps de recommencer à croire au destin qui fait échapper la mort en étant capable de croire que tout est fait par exemple dans un drôle de foutoir car on y met tout ce qui ne sert pas immédiatement comme ça on sait pourquoi il faut passer du temps sans contrepartie car il faut le dire avec insistance comme quoi tout passe ce qui indique que le genre n’est pas encore là pour déterminer le sexe car on veut être dans un temps moderne alors que le corps est ancien à tel point qu’on ne sait plus pourquoi il faut être là dans l’espoir un jour de connaître dieu car on le dit on le pense on le fait savoir cette attente cette nouvelle ce lien qui fait avancer terriblement amoureusement ce qui étonne l’humain car il est tellement habitué à presque rien que ce nouveau pas est pour moi une haute importance au moment de voir que tout est beau si plein de promesses que je suis sûr de comprendre pourquoi il faut y aller comme si tout a de la grâce et que c’est justement pour ça que je tente de voir ce qui se passe ici avec tout mon être et toute ma force d’humain face à l’éternité du divin qui ne connait pas de limites du moment qui court si vite qu’on ne le rattrape jamais et puis il faut partir car l’heure arrive de l’explosion de l’avion car on ne voyait pas le problème de la vétusté de l’appareil mais quand c’est le jour de la radio qui donne l’indication d’un problème tellement important qu’on ne dit rien aux passagers car le temps manque quand le destin tombe on ne joue plus aux dés ce qui fait que le choix tombe à zéro et qu’enfin c’est le moment de connaître Jésus c’est pour ça que je ne prends jamais l’avion car j’ai trop peur de passer directement de tout à rien car on sait que dans ce genre d’accident les corps sont réduits en bouillie seules quelques valises résistent et on voit que la vie d’une valise est plus forte que celle d’un humain c’est pour dire ça que je me suis réveillé aujourd’hui car j’apprends que tout ce qu’on essaye est mis dans une caisse que j’ai vu l’autre jour sans penser que c’était pour moi car ça me paraissait sortir de l’habitude mais maintenant je commence à comprendre pourquoi je n’ai pas de nouvelle ce qui évidemment dans la caisse tout est assourdi, on entend la mer qui monte et moi je descend tellement bas que j’oublie qui je suis et ça fait un bien fou mais ça ne dure pas assez longtemps et immédiatement après je me trouve dans mon salon à être une nouvelle fois tenté par l’irrationnel mais ce qui se trouve serré contre mon corps c’est moi, mon expérience, ma vie qui me pousse à être ce que je suis donc pour ça il faut savoir que si on dit ça c’est pour une raison qui regarde le cheval en se mettant en tête que tout ça est bien et que si on le fait c’est pour moi la seule façon d’intervenir

la vie c’est court

la vie est un foutoir agréable

ce que je pense est qu’un jour on apprend que tout le reste de l’espérance est détruit par l’angoisse qui monte très haut pour dominer le rire qui n’est plus capable de garder la présence comme ça on hésite devant un choix qui fait qu’on aime la vie à tel point qu’il est difficile de vieillir car on veut tellement maîtriser le silence qu’on peut avoir une réelle méfiance pour les autres qui sont si tellement tous pardon de dire que c’est justement une façon d’apporter la preuve que tout ce qu’on fait est en approche pour devoir dire que l’autre fois on avait fait tellement de tout ce qui sort qu’on a du freiner pour avoir une vision qui arrive tout de suite mais s’en va tellement elle s’ennuie avec ce qui ouvre le plein en avance sur l’heure choisie en dernier ressort comme celui qui est cassé depuis qu’on a mis un poids trop lourd sur le lit qui s’est effondré pour donner une chance à ceux qui dorment de passer une bonne nuit mais comme on a insisté pour dépendre de la haute autorité en matière de réponse tardive dans la chambre avec des ombrelles pour demander à d’autre parties comme elle font la journée pour apprendre à compter sur ce qui compte car après on a vu directement le direct qui prend tout la largeur de l’endroit qui fait référence à la référence en étant capable de réduire la réduction mais aussi en apparence comme ce qui se met à voir tout le temps des impressions sombres à ce point qu’on est obligé de conduire des voitures pour y mettre du papier qui servira un jour à un poste fixe quoique tout s’implique normalement dans un sens qu’on décrit comme étant un pouvoir spécial de renoncer au plaisir car dans un temple dédié à la tour on avance en cachette pour ne pas réveiller le gardien qui ne veut pas qu’on joue avec les statues si bien qu’on étudie avant le monde qui est fait à partir de l’adresse postale comme quoi tout ce qui vient de l’arbre est noté insecte et tout ce qui vient de l’arrogance est noté humain et tout ce qui vient de l’urgence est noté hôpital et tout ce qui ne vient pas car c’est bloqué au niveau intermédiaire car il y a trop de demandeurs d’asile car la misère est grande plus grande en tous cas que l’effort financier qu’on veut bien mettre pour appuyer les forces qui sont envoyées en mission pour repêcher les morts et les vivants dans la mer qui n’est pas tendre avec les gens qui ne savent pas nager et comme il faut prendre une pension pour rester vigilant je crois que je vais me promener au bord de la mer pour voir si c’est possible d’inviter une nageuse dans ma chambre pour y faire des exercices de musculation mais comme il s’agit de croire que tout est total on se croit tout comme rien avec la sauce blanche

la vie est un foutoir agréable

l’envie passe et je reste vivant

un jour ça va être fort mais pour le moment c’est faible c’est même nul car je sais pourquoi il faut que je sois conscient du problème car je sais très bien que si je fais ça il va automatiquement se passer ça du coup je réfléchis pour prendre la bonne décision ce qui est difficile car tout est possible il faut donc que je prenne le temps de vouloir le maximum de retours comme si j’avais enfin compris que l’instant est favorable mais que pour ça il faudrait en plus que je sois près de la limite du conscient or je ne fais pas ce genre de chose car moi je veux avancer consciemment ce que je m’explique facilement car je sais que l’expérience pousse à vouloir plus de blé mais que pour ça il faut se mettre en face de savoir faire la différence avec tout ce qui se fait rapidement en deux temps si ce n’est en trois temps car j’approuve le manque de sagesse car il faut bien voir que le système pousse à donner des instructions incompréhensibles car depuis des jours je vois apparaître des articles de crèche comme si Jésus revient après 2016 ans mais pourquoi faire est-il trop tard pour s’apercevoir que le nerf passe si près qu’on dirait que tout est plein mais que le système est plat du coup on installe une nouvelle fonction comme pour dire que maintenant on trouve de quoi passer une heure car on trouve de tout dans la couleur rouge avec des poissons bleu ce que je prends par terre

l’envie passe et je reste vivant

un jour peut être irais-je là

le savoir prend la place de l’innocence mais ce n’est pas comme ça que on voit que tout est mis à l’envers car on se demande maintenant comment faire un plat qui fait que tout ce qui sort fait une chose différente avec consternation et évidence que si on dit ça c’est pour une raison supérieure comme ce que j’appelle une condition expresse car on voit rapidement ce qui traîne et puis dans la souffrance qui est celle de l’industrie avec ce qu’on dit comme ça par hasard mais avec un drôle de paquet car pour moi la vie passe sans que je puisse rien faire pour la changer comme si j’avais eu à faire ça ce qui m’étonne car pour moi tout est facile ce qui peut à la limite se comprendre quand on sait que la cuillère prend la soupe mais que la fourchette pique la main qui voulait avoir la place du couteau mais puis que je vous dis que l’adresse est la bonne car j’avais bien vérifié dans le carnet noir que je sais être celui qu’on a acheté l’autre jour dans l’idée de copier le répertoire mais quand j’ai commencé j’ai été dérangé par une pulsion de mettre mon sexe dans un trou ce qui fait  que j’ai oublié de marquer ma préférence sans laquelle on s’inscrit à la faveur des ordres pour lesquels je pense que tout l’entier est pris de secousses de rires gras car on a enfin trouvé un rythme qui fait avancer la coupe des vainqueurs de rien car on a tout fait pour avoir une pensée objective ce qui pousse à s’asseoir pour demander pourquoi il faut commencer aujourd’hui à croire que si on dit que la casserole est sur le feu ça change quelque chose dans le système général qu’on dit être malade de ce trop plein d’énergie qui est utilisé sans prendre la peine de penser à tous ceux qui changent de nom car ils trouvent  que pour être compris il vaut mieux ne pas s’appeler Couillard ou Gros seins ou Pornot ce qui change de pression car après il faut savoir prendre en charge le témoin qui est rouge comme d’habitude car on généralise les moyens de réductions comme pour savourer l’instant présent au milieu de rien mais avec gentillesse ce qui sort de tout ce qui va là pour comprendre enfin que le reste de ma vie commence le jour où n’ayant plus rien à perdre je commence un nouveau cycle peut être le dernier mais qui peut bien savoir ce qui se passe dans le corps car le mystère reste entier comme ce qui sort en fait ne fait que partir pour toujours avec cette intention première que tout le monde pense à soi et que pour moi il faut prendre la conscience pleine de rire pour demander au tremplin d’arrêter pour une fois de glisser pour nous donner une heure de stabilité pour se regrouper et entendre le bruit du canon au large des côtes Syriennes car le vide arrive quand les bombes pleuvent comme des cailloux venant d’une région désolée qui sort de la chaîne pour demander pardon de ne pas avoir eu à entamer le circuit en or car pour ça il faut attraper le silence pour lui demander de fournir une explication mais comme justement on peut toujours avoir ça ce qui sort en premier les pieds devant car dans la vie la mort intervient quand l’espérance s’arrête d’un coup le dernier une folie étrange qui sort de l’ordinaire et avec conscience brutalement éteinte

un jour peut être irais-je là

la vie est curieuse

comment faire pour comprendre que si je fais ça c’est pour ne plus avoir à le faire car j’apprends chaque quelque chose de nouveau qui fait que l’ancien est caduque car on dit que l’essentiel du passage c’est que tout est mis dans l’espace avec un drôle de pâté car on voit très bien le gras qui peut avoir à être disposé à faire grossir la cour mais comme il s’agit de croiser les gens avec une sérénité qui pense à tout essayer avant de s’apercevoir que si j’hésite c’est parce que tout est possible mais pour ça il faut avoir de l’audace ce que je fais par exemple le jour où ne pouvant plus entendre le monde qui bouge je me retire dans la couleur mineure ce  qui fait que la neutralité est consciente de tout ce que je regrette avec cette couche de terre qui m’empêche de respirer car on dit que l’autre jour n’ayant plus rien à faire j’ai commencé un nouveau cycle que j’appelle moi, car pour y aller il faut se débarrasser des endroits faméliques car on demande à tout ceux qui passent pourquoi faire le maximum quand on peut avoir le minimum ce qui entraîne le plan à devenir enfin efficace car j’attends ce moment avec une certaine impatience ridicule car je sais que tout est lié de façon à ne pas se dissocier du coup je sais très bien que ma lourdeur sera toujours avec moi comme une gardienne d’immeuble qui se charge des poubelles ce qui fait que tout le monde est content de voir que la situation ne se dégrade pas et que pour dire que tout est mis dans l’appartement qui fait face à ce que je donne toujours pour être tranquille je veux dire le pouvoir d’arrêter de croire à ce que je pourrai un jour devenir quand tout sera découvert et que pour ça je dois avoir quelque part une trousse avec une gomme un crayon un passe temps une citrouille qui se transforme en carrosse dès que le chiffon rouge est mis dans le temps à temps précis pour savoir que si on arrange la fois il faut aussi préparer l’envoi comme quoi on peut avoir deux maisons mais avec attention car la fin de l’année est proche et je sais que dans un délai assez court il faudra agir pour la paix ce que j’essaye de faire avec mes moyens pour dire à ceux qui sont tristes sans raison apparente de faire un effort pour voir que si on dit ça c’est pour tenter de former un mouvement destiné à prendre tout avec facilité ce qui pousse à demander pourquoi comment  mais là je m’absente pour un moment car j’apprends que tout arrive et que je dois me préparer mentalement pour dominer en moi la tendance de réduire l’espérance comme une peau de chagrin qu’on aurait trouvé par hasard un jour où la pluie faisait barrage tellement lentement que je ne me rappelle plus de comment aller bien car on voit que la boue appelle à la question suivante comme si tout est pris par erreur si ce n’est pas ça alors pourquoi faire attention à rire quand c’est le moment avec ce qui sort je suis sûr de contrôler mon angoisse pour lui dire que pour moi la recherche suffit  à passer pour essayer de voir que la soif de chaleur est peut être une condition à se rendre immédiatement dans la mémoire facile à retenir car on sait très bien faire le pantalon mais avec des pressions qui sont si douces que je suis sûr de pouvoir faire un cadeau à Jésus comme par exemple mon goût pour la branlette ce que je trouve idiot mais chose curieuse il m’arrive quelques fois de céder à mon corps qui veut se libérer de la contrainte de croire que tout est bloqué et que de cette façon on ne sait plus comment faire pour passer plus loin

la vie est curieuse

la vie est belle cependant tout passe

il est difficile de retenir le souvenir qui s’en va avec le temps et on a bien sûr avec tout ce qu’on fait des intentions claires mais la difficulté arrive rapidement car on voudrait bien faire comme avant mais quelque chose a changé et on n’arrive plus à joindre les deux bouts du coup on passe du temps à vouloir que ça passe comme avant mais c’est peine perdu car on dit que l’autre est autre et que moi c’est moi du coup on sait que c’est bien même si les relations avec les autres sont au point mort, car on doit faire avec une conscience qui ne veut rien faire d’autre que de voir tout ça pour dire que la peine est grande mais que de cette façon on obtient un pouvoir qui arrive juste à temps pour obtenir du président dont le contrat s’arrête bientôt que tous les gens qui veulent avoir de la raison soient mis dans une catégorie nouvelle car en France on ne sait pas ce que c’est que la nouveauté car on pense toujours comme avant internet et du coup on ne peut pas avoir de décision qui emporte l’enthousiasme des français c’est comme ça que je vois la vie car on pense trop souvent à hier qui est mort alors pourquoi ne pas penser à aujourd’hui et à demain qui sera merveilleux si on applique les bonnes méthodes, d’abord instaurer le revenu universel pour que chacun dispose de 780 euros pour tenter une reconversion sans le risque de n’avoir plus rien pour vivre du coup les gens sont content car on voit qu’on pense à eux dans leur quotidien et de cette façon on arrive à vouloir faire mieux et c’est de la folie de voir tous ces projets qui vont faire de la France le premier pays exportateur d’idées neuves pour changer la vie car on voit bien que le vie d’avant ne permettait pas à tout le monde de trouver sa place car on voyait que l’égoïsme poussait à ne rien savoir de son voisin, aujourd’hui tout le monde vient en aide du coup on se sent tous responsable de sa vie et on commence à réfléchir à ce qui pourrait être encore mieux et voilà que dans la France entière des gens de toutes sortes arrivent à avoir une idée qui va changer le monde et comme tout est pris on assiste à une nouvelle révolution que j’appellerai la révolution des gens après la révolution industrielle qui a concerné des capitalistes, la révolution d’internet qui a changé notre vie sociale on a aujourd’hui la révolution des gens qui pensent aux gens pour les aider et on finit par voir que tout le monde s’aide dans la joie et la bonne humeur alors pourquoi hésiter votons pour le candidat qui a l’offre la plus intéressante pour le revenu universel c’est possible est c’est souhaitable car il y a trop de misère dans ce pays, relevons nos têtes et ayons confiance en l’autre qui arrive pour nous aider à trouver une solution

la vie est belle cependant tout passe