ce que je dis

c’est pour ça que je vis car après des années de pouvoir factices je me rends compte qu’il va falloir changer de rythme pour donner le temps au silence dans un monde plein d’horreurs comme ce qui se passe dans l’imagination des tortues ce qui se fait bien quand c’est l’argent qui paie le chien pour que ça soit mis dans un temps approchant la réalité comme si on avait dit à l’autre que je suis en train de faire comprendre l’intérêt de faire passer un message dans lequel je me borne à constater que tout va mal et que depuis une heure on est sûr de faire comprendre que le si on dit ce que c’est c’est pour la bonne cause et de toutes façons qu’on se penche à droite ou à gauche, qu’est ce qui reste dans la bouche ce qui me montre que tout ce qu’on fait est conditionné à l’envie de vivre, ce qui est fait naturellement sans y penser car l’humain est capable d’aimer, même que si on dit oui c’est pour la vie, mais comme il s’agit de fermer les yeux pour ne plus voir les corps qui s’appuient sur le mur pour donner l’impression de passer un bon moment, mais moi je sais que chacun ne cherche que le bonheur alors pourquoi faire autre chose, pour simplifier il faudrait donner un code couleurs, bleu il ne se passe rien, vert c’est OK; et rouge c’est l’urgence absolue je sens mon sexe monter rageusement et je ne sais pas quoi faire, car je suis en séance publique, tout allait bien jusqu’au moment où j’ai vu une paire de seins sortir du monde en furie, car comment faire autrement, je me demande ce qui se passe dans la tête pour que ça monte si simplement jusqu’à rien,  car en ce moment je passe plus de temps à ne pas vouloir m’affoler que dedans il y a de la surface jaune, mais comme il est question d’alerter les incompétents ce qui m’est absolument pas comme si j’avais fait le maximum pour danser sans bouger, ce qui est le plus fort c’est de vouloir sortir alors que les murs sont hauts, et que dans la trio de têtes on trouve toujours riri fifi et loulou mais avant de conclure à une fin tragique j’attends des nouvelles de la folie qui serpente dans les têtes pour allumer le feu, mais voilà qu’on me prévient, il faut partir vite, alors je prends mon argent de la vente de la maison, et je tente de chercher et de trouver un trou par lequel je pourrai me sauver, et j’en vois une pas très loin, alors je me précipite et je tombe dans le trou et de l’autre côté c’est la liberté, je respire à pleins poumons et ça recommence à faire monter la pression alors je me dis que là dans un espace connu pour sa nervosité je dois pouvoir atteindre un objectif clair ce qui fait que dans l’attente je crois pouvoir avoir un temps pour moi

ce que je dis

un jour j’irai bien

ce qui me manque le plus c’est la certitude de faire les choses comme si c’est naturel ce qui est le plus fort pour moi dans la quête que j’ai de forcer le destin à accepter de prendre mon temps dans le moment choisi pour devenir un pouvoir de réalité sans augmentation car on n’a pas d’argent à mettre dans ce poids qui veut avoir une autre maison pour aller dans un dialogue avec Marcel mais comme il s’agit de vérifier que tout passe dans la tête je ne vois pas pourquoi je vais m’inquiéter, ce qui me donne le point gagnant car j’avais bien calculé mon coup, j’avais remarqué que le pied gauche arrivait avant le droit et donc j’ai pu prendre le temps de bien vérifier mon hypothèse comme ça on ne pourra pas me dire que le temps est court car pour moi la vie est belle alors dans un temps sacré on peut se permettre de dire que de cette façon on respecte la parole qui est donné gratuitement depuis que le monde est dans la lutte pour la paix, ce qui fait que des hommes s’entraînent à tuer des mouches, ce qui est très dur car on a toujours fait remarqué que le silence est d’or, mais que la parole est d’argent alors ce qui reste après ne prend plus la peine de perdre du temps en ce sens que tout arrive quand on sait attendre le prix de Diane comme quelqu’un qui chasse le point avec une vérité absolument neutre avec des intentions justement pour la paire, ce qui en fait beaucoup au départ car depuis qu’on a dit que le temps absorbe l’envie pour la redonner à ceux qui veulent participer à s’endurcir devant la règle de la passion en terrain mou, mais comme voilà le poids que je connais depuis des années je ne prends plus les pinces des crabes car j’ai appris récemment que tout ce qu’on sait est une danse assez bien rhytmée surtout quand on passe de l’un à l’autre sans savoir que de cette façon on évite de causer des insatisfactions à ceux qui évitent de rire en groupe car pas un mot sur tout ça dans les journaux ce qui m’étonne car j’avais cru voir un journaliste prendre des notes, mais voilà qu’on dit maintenant que le prix à payer a été doublé, je comprends mieux maintenant les réticences car on avait présenté ça en cachant la vérité, mais comme c’est une chose sauf que pour moi c’est une histoire ancienne car depuis hier je passe mes heures à tenter de dompter mes doigts pour qu’ils ne partent plus dans tous les sens mais il va falloir que je m’arrête car pour bien dire les choses je n’ai plus l’âge de dormir debout, je trouve ça fatigant, et comme il est permis de faire passer un message je ne suis plus si sûr de moi quand on me demande pourquoi je suis allé jusque là dans la querelle des pour et de contres

un jour j’irai bien

une autre fois

quand j’étais un peu comme étant mis devant le mur je me suis ensuite placé pour avoir le temps de murmurer à l’oreille de mon voisin que j’avais pu être en face d’une autre maison mais comme il s’agit d’une croyance verbale façon blanc sur le tour dans un dialogue ouvert le dimanche car pour le mois de janvier on signe le moins qui est celui qu’on donne aux chiens, mais voilà que ça tourne et que dans un monde plein de pouvoirs on sait ce que ça veut dire de regarder dans la direction d’un point lointain comme si tout avait eu la chance de perdre du poids, mais comme la question est placée en haut je ne peux l’atteindre pour enlever le point d’interrogation comme si on avait su par avance que l’ambition de l’autre surveillant était de partir en vacances dans le sud en oubliant que pour cette situation particulière on insiste sur le moment qui vient tout de suite, et quand c’est venu il ne faut pas rater le passage car après c’est trop tard, on aurait du le dire plus tôt car pendant ce temps on me signale une augmentation exponentielle dans le sens de la grandeur car plus on avance plus on se rend compte de la difficulté de pénétrer un marché, je prends l’exemple de la facilité de paiement quand il s’agit d’acheter un nouveau procédé de lavement des organes, ce qui prouve par le même fait que précédemment que si on dit toujours oui c’est pour la bonne et unique raison qu’on ne sait pas dire non, alors bien sûr vous me direz que de cette façon j’évite la contradiction mais comme il faut avoir une gentillesse pour la suivante qui attend dans le couloir qu’on lui dise ce qu’elle doit faire, et comme pour moi la question de la présence peut aboutir à une autre maison, mais comme il faut aussi avoir une vision claire sur le manque d’argent ce qui me donne le tournis car pour être dans le cercle il faut commencer par le carré, ce qui n’est pas facile du point de vue ce l’ancien monde par rapport au nouveau, mais comme c’est justement pour ça que je sais où aller, car pour la première fois tout est dit dans l’urgence ce qui fait que dans la tristesse on agite les bras, mais quand il s’agit de verser un peu de liquide sur la table pour montrer comment on évite de salir le sol alors que pour cette raison on arrive tout simplement dans la question de madame bistou, qui voudrait qu’on lui dise si c’est bien de faire ça en pensant à autre chose, alors pour être le plus court je dis oui c’est très bien car ça montre que l’humain peut faire deux choses en même temps, d’un côté il agite le pied et de l’autre il pense à ce qu’il va manger ce soir, et voilà c’est comme ça qu’on dit dans la terre ce qui n’est pas le plus ouvert

une autre fois

le jour passe

je me lève dans la certitude de vivre ce que je trouve bien car étant donné mon habitude de me demander ce que ça fait de vouloir toujours ce qui se fait le plus souvent ce qui me pousse à être un peu plus parti que je voudrai bien savoir comment faire pour le savoir il faut commencer à continuer ce qui est le plus simple car on dit toujours ce qui va et quand c’est mieux alors on passe un bon moment mais comme il faut le faire toujours plus loin ce qui fait que pendant ce temps on attend que ça change mais voilà une bonne raison d’espérer car on le voit très bien depuis qu’on a dit que d’autres sont pleins alors que la moitié des prises sont données en exemple comme pour dire que l’essentiel est mis dans la boîte ce qui me fait penser que tout ce que je cherche c’est un moyen de passer doucement car de mon point de vue tout arrive dans un sens qu’on utilise plus vite que dans une territoire vierge, car si quand on peut dans ce temps avoir une pensée pour l’autre ça dépend de la manière à étudier le corps car si on dit que la façon de passer est certainement une autre leçon car pour ma science je dois commencer par le début, et même si c’est le plus long, il est possible d’avoir une pensée pour le genre qui est bien, mais voilà le poids est lourd il va falloir le couper en deux et quand c’est moi qui pense ça me fait pencher à droite, comme ça je sais que le résultat va arriver bientôt et quand c’est le moment de choisir je dois aussitôt avoir une autre fois pour être sûr de prendre la bonne décision et voilà comment j’arrive à dire que c’est le moment que j’ai choisi qui est mis dans le cercle de décision pour que ça aboutissent à un acte fort, comme par exemple avoir la réalité en face c’est ce que j’appelle un nouveau poids qui passe dans la pièce mais comme il faut avoir le pied dans la tour, je continue à circuler pour que ça soit mis dans l’espace commun, un peu comme si on avait dit que de cette façon estime à sa juste valeur l’effort fourni, mais comme c’est une question de froideur, on ne va pas vouloir avoir deux fois la même sauce, mais si on veut y arriver il faut comprendre que c’est le choix de l’autre qui pousse à se demander ce que ça fait de prendre un temps pour y prendre de l’astuce, ce qui fait  attention à tomber du bon côté car on imagine pas assez la situation qui est celle de l’amour, comme si on avait fait ça en se mettant dans la tête que tout avance une fois qu’on a décidé de prendre sa vie en main et que c’est comme ça qu’on est parti en terre inconnue

le jour passe

ce qui fait monter la sauce

comment faire pour avoir le moment choisi entre le trottoir et le monde qui avance jusqu’au moment où on sait ce que c’est qu’une saucisse car après de nombreuses études on s’est aperçu que tout ce qui reste après un trop plein est une chose qu’on dit avoir fait le tour de la terre et puis quand c’est le moment de voir que tout est pris dans un temps mou, il faut avoir l’audace de croire que ça commence comme ça et puis le temps passe, tout sèche et tout devient dur, ce qui n’est pas pour avoir le plaisir de rentrer sans demander la permission car pour moi la vie passe sans avoir de sauce pour le dessert, ce qui arrive quand on a vu pourquoi il faut commencer à passer dans la sienne ce qui fait que pour l’autre c’est une évidence qui écrase les prix, et comme c’est justement ce qui arrive quand on a vu que c’est justement pour ça qu’on dirait bien que le plan est mis dans la séance qui commence maintenant alors que tout le monde est prêt à faire le tour des endroits où on peut trouver de quoi se mettre en condition pour que le silence soit absolu et là dans la paix retrouvée un choix de premier cas ce qui fait que pour l’autre on agite les bras comme pour dire que cette fois on est bien décidé à vouloir que ça ressemble à quelque chose mais pour moi la vie est simple ce qui est possible c’est de vouloir que ça se passe ensuite on dit que ça continue dans un couloir, mais voilà qu’on ouvre une fenêtre, et là je ne sais plus quoi penser car après des heures de doutes, me voilà rassurer, alors que c’est justement ça que je crains, alors il faut que je sois mis dans un temps présent, comme ça on pourra toujours avoir une pensée pour le monde mais comme il s’agit de fermer les yeux sur le prix qui est devenu fou depuis qu’on sait que le poids est mis en feu, mais une fois qu’on est mis dans la relation  ça va bien car au pied de la tour, je vois comme un ombre qui passe sans casser les fleurs, ce qui se trouve être le papier absolument splendide car un point est mis dans la prise ce qui fait des étincelles mais comme il s’agit d’une répétition on ne s’attarde pas sur les costumes, ensuite on y va et c’est mieux que ça se passe vendredi car au point de savoir pourquoi c’est mieux je cherche encore les mots creux ce que je sais mais que je ne peux pas encore mettre en appui de la décision facile

ce qui fait monter la sauce

when i say it’s late

what suits me is to be in peace38 because what else should we not have a clear conscience to understand that all is well in a changing world since yesterday because before how do you know what happens I’m not one to show my indifference but when you have to have the key I’m sure I put it in my pocket but that an error occurs, I had grown accustomed to see that everything is a blank once we said that basically no one knows how to do when you have to have because it gives me time because after putting the change in temperature I remember the red button is installed since I back from vacation so I know where I am and why I’m doing this because the point of view of the other, so do not expect a new car not in the main session we saw what it’s like to take a chair to sit on like that we took a throaty laugh that shakes the main actor who can not have enough bite, because the same thing happens suddenly that I can do but now simultaneous translation n is reliable enough for the girl with the pearl has decided to sell his watch was of having a discussion about individual ownership is undermined since we saw a film where the character is mistaken world and arrives in a tour where robots do the cooking but as the village idiot has not passed through the living room we have to wait the storm should happen when we took the umbrella, but that a hole appears which seems strange to me because of this horizontal plane was an overview on the territory that is taken ill while the plant closes, without waiting that the weight is arranged to take what died because the time I spent in the series with naked women, I started dreaming about what happens when we told everyone we want to try but now they the did not know why then in a time approaching the limit, I see immediately a new life ahead timidly, because at the beginning we do not yet know what it is to force a police checkpoint because in France it happens c is a kindness that addresses issues to put on the table after we can always call a neighbor who specializes in funny stories, but as vertigo is a problem that can lead to serious consequences like paralysis or so the temperament suddenly altered because we really wonder what is happening on the other side, but it is impossible to know at least die quickly without going through the square, which makes me want to pee because of this view it to see the departure because it asks too early so that the other passes to say hello, but to me that is forced to see the full extent of time that are many because we imagine the things that are above of truth, and it would suffice to want what happens underneath to suddenly understand what is really happening, but humans are unable to see beyond his nose taking a decisive position in the memory collective since stalled, everything likes to look far to know that if you say yes is to gain time as the matter is resolved for it to be done silently there is of course a map indicating the exit then to quickly stirred arms and say that we definitely could do it quietly, but that’s the error I’m looking for two years, because to get there you have to be sure of his equipment like water bottle, the Swiss Army knife, the brown envelope that can serve as umbrella with mosquitoes that grow decidedly shouting that we had had time to think but that’s why insists this can have no other meaning than if we insist on the approach because after me it is more lively, which is hard because for a deeper meaning that hears all wrong because it relied heavily on the foot, so that the other side without being able to say clearly we have the weight of the world happens slowly

when i say it’s late

quand il faut faire ça je sais pourquoi

ce qui me va c’est d’être pour la paix car comment faire autrement ne faut-il pas avoir une conscience claire pour comprendre que tout est bien dans un monde qui bouge depuis hier, car avant comment faire pour savoir ce qui se passe je ne suis pas du genre à montrer mon indifférence mais quand il faut avoir la clé je suis sûr de l’avoir mis dans ma poche mais voilà qu’une erreur survient, j’avais pris l’habitude de voir que tout est blanc une fois qu’on a dit que pour l’essentiel on ne sait pas comment faire quand il faut avoir raison ce qui me donne du temps car après avoir mis le changement dans la température je me souviens que le bouton rouge est installé depuis que je suis rentré de vacances comme ça je sais où je suis et pourquoi je fais ça car au point de vue de l’autre, il ne faut rien attendre d’un nouveau pas car dans la séance principale on a vu ce que ça fait de prendre une chaise pour s’asseoir dessus comme ça on est pris d’un rire de gorge qui secoue le principal acteur qui ne peut plus avoir de quoi mordre, car la même chose arrive soudainement à ce que je sais faire mais voilà que la traduction simultanée n’est plus assez fiable depuis que la jeune fille à la perle a décider de vendre sa montre on a du avoir une discussion à propos de la propriété individuelle qui est mise à mal depuis qu’on a vu un film où le personnage se trompe de monde et arrive dans un circuit touristique où des robots font la cuisine mais comme l’idiot du village n’a pas encore passé par le salon on doit attendre l’orage qui devrait arriver quand on a pris le parapluie, mais voilà qu’un trou apparaît ce qui me parait bizarre car de ce plan horizontal on a une vue d’ensemble sur le territoire qui est pris de malaise, alors que l’usine ferme ses portes, sans attendre que le poids soit disposé de manière à prendre ce qui est mort, car la fois où je suis passé dans la série avec des femmes nues, je me suis mis à rêver à tout ce qui se passe quand on a dit à tout le monde qu’on veut bien essayer mais voilà qu’on le fait sans savoir pourquoi alors dans un temps approchant la limite, je vois tout de suite une nouvelle vie qui avance timidement, car au début on ne sait pas encore ce que ça fait de forcer un barrage de police car en France ce qui se passe c’est une gentillesse qui aborde les problèmes pour les mettre sur la table après on pourra toujours appeler un voisin qui est spécialiste en histoires drôles, mais comme le vertige est un problème qui peut entraîner des conséquences graves comme l’immobilisme ou alors le tempérament qui est soudainement altéré car on se demande vraiment ce qui se passe de l’autre côté, mais il est impossible de savoir à moins de mourir rapidement sans passer par la case départ, ce qui me donne envie de pisser car de ce point de vue il faut voir le départ car on le demande trop tôt ce qui fait que l’autre passe devant sans dire bonjour, mais pour moi qui est forcé de voir toute l’étendue des fois qui sont nombreuses car on imagine les choses qui sont au-dessus de la vérité, et il suffirait de vouloir ce qui se passe en dessous pour d’un seul coup comprendre ce qui se passe vraiment, mais comme l’humain est incapable de voir plus loin que son nez qui prend une place déterminante dans la mémoire collective car au point mort, tout se plait à regarder au loin pour savoir que si on dit oui c’est pour gagner de temps et comme la question est réglée pour que ça soit fait silencieusement il y a bien sûr un plan qui indique la sortie, alors pour faire vite on agite les bras et on dit que décidément on pouvait le faire tranquillement mais voilà l’erreur que je cherche depuis deux ans, car pour y aller il faut être sûr de son équipement comme la gourde, le couteau suisse, l’enveloppe marron qui peut servir de parasol avec des moustiques qui poussent à crier que décidément on avait eu le temps de réfléchir mais que voilà pour quoi insiste ce qui ne peut avoir d’autre signification que si on insiste sur la démarche car après moi on est de plus en plus vif, ce qui est fort car pour un sens profond qui entend tout de travers car il s’est appuyé fortement sur le pied, ce qui fait que de l’autre côté sans pouvoir le dire nettement on a le poids du monde qui arrive doucement

quand il faut faire ça je sais pourquoi