ça monte lentement mais ça descend vite

ça monte lentement mais ça descend vite car après voir vu que l’essentiel c’est de vivre un peu au large ce qui se pose comme une pierre qui tombe dans un trou et dans l’exacte place qu’on avait prévu ce qui fait que j’arrive à croire que tout le temps soit mis dans un monde secret ce qui se fait passer pour de l’art nouveau mais comme il faut ensuite avoir à dire que le truc qui passe en ce moment est le plus lent à devenir un style précis car on doit faire avec ce qu’on a et comme il faut le faire je dois trouver d’autres plaintes car pour moi la question arrive à son terme ce qui fait qu’on sait quoi faire car il faut le dire tout est bien fait dans la tentation de trouver un calme qui sonne le départ comme si tout est mis bout à bout dans l’espoir de conduire un peut plus longtemps que la chance peut toujours nous faire croire que le sentiment et facilement sur la table car pour moi la chance passe ce qui fait que la chance peut passer mais que de cette façon on ne peut plus circuler facilement car il faut voir que la situation est précieuse ce qui se met à tourner ce que je sais très bien faire parce que tout le plein est utile ce qui fait sourire le carré comme un autre plaisir pourrait avoir à faire la différence ce qui fait que je tourne ma langue dans la bouche pour ne pas dire de bêtise mais voilà qu’on me dit que la sagesse est faite dans la surface qui fait qu’on dit pourquoi c’est le jour où tout n’est que vieille lutte infernale et sous la sûreté ce qui change de nom car pour avoir à donner des indications précieuses pour la même passion pour la faire trembler que ce qui sort en dehors des inspections soudaines ce qui fait passer la tradition comme pour donner des murs qui sont le signe d’un problème de partage comme quoi on pense ce qu’on veut mais là dans l’attitude impeccable des solutions vaines on tente une opération de la dernière chance ce qui fait qu’on y va tranquillement et qu’on tourne 6 fois avant de voir qu’au bout du chemin on trouve de quoi faire l’ensemble des contraintes qui sont là pour avancer jusqu’au point qui fait passer les autres dans une considération hasardeuse ce qui fait que j’allume mon stylo et que je vois que la lumière qui d’habitude était celle de l’angoisse se change en couleur de joie légère ce que je trouve bien car après avoir à dire que le trou est lancé ce que je sais par contre c’est que précisément dans le terrain qui prend la peine de regarder ce qui se passe je vois très bien pourquoi c’est comme ça car je vois que justement dans la question qu’on pose il y a sûrement des moyens qui sont là pour avoir à dire que pour moi la qualité c’est d’être vrai ce que je sens monté en moi

ça monte lentement mais ça descend vite

comment faire pour comprendre que l’enchaînement soit à l’exact position

comment faire pour comprendre que l’enchaînement soit à l’exact position supposée bonne ce qui me donne une idée car à partir de l’espoir qui se met à rigoler comme pour montrer que l’erreur qu’on fait c’est de penser à l’envers ce que je sais très bien faire car pour l’instant ce qu’on dit c’est de croire dans l’insensé ce qui fait que l’autre solution peut toujours être présentée mais comme il s’agit d’aller vite je pense que le principal soit de déclarer que ça commence maintenant, mais comme on a fait tout le voyage à pied ce que je trouve uniquement stable oui si bien que tout le poids peut encourager le prix à grimper aux rideaux mais que de cette façon on ne sait pas encore quoi faire ce qui se trouve être mis à la disposition des invités du seigneur ce qui fait que les morts sont joyeux car il sont maintenant libérés de la pulsion et peuvent désormais passer du temps dans l’éternité de la place à une situation pleine de sagesse comme quoi tout est passé par la surface moyenne qui sort dans la cuisine comme pour avoir du pain ce qui fait qu’on dit que pour moi la question est simple, il faut cependant avoir en tête un principe qui est sûrement fait par hasard comme si tout est fait à partir de la réalité comme quoi tout est parti uniquement pour devoir être mis dans une pièce qui servira après de lieu de rendez-vous avec des alsaciennes qui aiment bien les gâteaux qu’on fait d’habitude à l’entrée des armures qu’on utilise le jour où n’ayant plus de poisson il faut entreprendre une voyage très lointain ce qui fait qu’on arrive très vite au bout de la route ce qui n’est pas dans mon habitude car je crois bien que je suis sur une peine qui est de passer plus loin ce qui me donne une vision pleine de cieux ce qui peut avoir à faire croire que le changement c’est pour bientôt mais comme il s’agit de faire des choses qui ne sont pas concrètes car on trouve que là on sait quoi faire ce que donne tout simplement le style majoritaire qui fait qu’on dit oui et non ce qui ne change rien car après on peut le dire ce qui fait qu’on dit que ça tourne mais que ça ne s’arrête pas alors il faut faire vite et entreprendre le turban qui finira bien un jour par laisser passer le message qui fait croire que tout le poids peut bien intervenir ça ne pourra pas passer trop loin car on a prévu de rester vigilant au cas où des impressions négatives voudraient nous interdire la joie de vivre du coup on est pris dans une autre dimension où tout semble indiqué que l’ensemble des solutions sont tellement compliquées que tout correspond naturellement et là je dis heureusement que c’est plus clair que ça devrait aller pour donner des envies qui sont si lentes qu’on doit les attendre jusqu’au moment où on est pris par le doute, et si tout ça n’était qu’une façon de rester planté sans pouvoir ensuite changer de lieu

comment faire pour comprendre que l’enchaînement soit à l’exact position

joie de l’espérance faut il avoir le temps de réussir

joie de l’espérance faut il avoir le temps de réussir à passer ce qui fait que j’arrive trop tôt car rien n’est préparé et il faut attendre 100 ans avant de pouvoir le dire ce qui me paraît beaucoup car jamais je n’avais songé à prendre ce qui se passe comme étant un moyen d’arriver ce qui me donne une soif de connaître le système qui organise la fête car pour moi ce qui se fait est bien entendu dans la situation qui est pleine de questions comme si tout avait dit que la justice c’est pas parce que tout est en mèche ce qui se fait naturellement pour que ça soit pratique car il faut voir comment on se débrouille ce qui se met ensuite dans un temps aussi long que le sentiment de prendre ce qui existe pour le mettre en face de la joie comme pour dire que le cri est entendu comme un témoignage de sourire à un inconnu car on trouve dans la suite un poisson qu’on appelle je ne sais plus comment parce que ça fait trop longtemps qu’on a dit que de cette façon on est sûr de vouloir que ça monte car pour moi la situation est bloquée depuis le temps des néandertaliens ce qui fait qu’on peut toujours vouloir que ça saute mais que dans un temps aussi faible il faut le faire sans se prendre pour un génie car pour moi la qualité qu’on peut trouver encore dans des circuits qui doublent la surface utile comme quoi tout est fait pour avoir le temps de réussir à placer des question pertinentes ce qui n’arrive pas tous les jours car on voyait que ça continue mais on ne comprenait pas que ce manque pouvait avoir une suite logique ce qui est surprenant car pour ça on s’aperçoit que tout le monde croit en terre fer clair, ce qui fait qu’on pense à tout ce qui peut avoir de liaisons dans la rivière pour que ça soit fait en temps normal comme une chose qu’on dit ce qui est sûrement fait pour apporter de la confiance dont on a besoin comme quoi tout est possible il faut juste prendre ce qui est fait pour le donner à ceux qui cherchent des moyens pour s’échapper de la source principale ce qui fait que l’autre jour j’étais en train de passer du temps à ne rien faire quand j’ai du commencé à contrôler le passage car depuis un temps incertain on croyait avoir vu que le silence peut être demandé quand on ne veut plus avoir de bruit ce qui semble avoir à dire que l’espace n’est pas suffisant car on avait dit que pour l’ensemble des terrains on ne voyait pas ce qui pourrait être mieux car il faut accepter de rester dans des conditions précaires mais vers ce qui semble avoir à dire l’importance d’une condition qui se place devant le reste des mémoires on trouve que là c’est un peu exagéré ce qui me donne l’envie de claquer un fouet sur le jambon, mais voilà qu’on installe un peu de thon rouge ce que je trouve idiot car ici on ne mange que de la viande ce qui fait que je me donne de la force et que je sais pourquoi il faut passer ce qui me donne de la joie

joie de l’espérance faut il avoir le temps de réussir

l’instant présent est à ce jour si plat

l’instant présent est à ce jour si plat que tout ce qu’on fait a pour preuve de rester tranquille car on dit que tout ça continue pour avoir à faire croire que le sien est mieux que le mien alors que pour moi la couleur est verte ce qui fait que le pantalon est bleu alors que pour la dernière fois j’ai du abandonner car pour moi la source fait mal, car pour ça il faut bien sûr prendre une précaution qui ne peut pas avoir de tube car on a dit au plaisir pas de ça chez moi car si on veut avoir de la soupe il faut aller dans la cuisine mais comme il faut dire que tout le temps est pris par une chose qui est de rester sans présent ce qui fait que le passé prend toute la place et c’est comme ça qu’on saute par-dessus ce qui fait que le monde peut bien s’écrouler ce qui fait que le lendemain c’est le jour de l’ouverture du tombeau, alors je dis à tout le monde que je vais aller voir, mais quand on me dit que le danger est partout alors je passe à l’hôtel pour dire que pour moi la suite royale ne me va pas, je prendrai une chambre républicaine avec un seau d’eau ce qui se passe bien une fois qu’on dit que le principe est gagnant car depuis peu de temps on ne circule plus facilement il faut compter jusqu’à 8 ce qui donne le terrain qui fait qu’on peut aller plus vite à la condition de respecter les vœux du maire qui a dit sur le ton de la plaisanterie que si on dit que l’autre fois on avait pris des canards c’est pour ça qu’on a dit qu’il faut avoir une maison pleine de sang car pour moi la vie c’est la fois où ne pouvant plus avoir d’autre poids je suis obligé de croire que tout reste une fois de plus comme ce qui se passe d’ailleurs finalement pour que ça conduise entièrement à ce que je sais pourquoi je le fais ce que je donne à l’envie qui vient toujours à la fin pour donner des litres de mer ce qui fait qu’on trouve que la quantité est absolument uniquement décidément alerte fait raconte moi ce qui se passe tout de suite sans attendre que le terrai porte l’espoir de se dire que le meilleur est pour la fin ce que je donne ensuite pour avoir un trou qui soit assez grand pour y loger tout mon appareil si bien que je suis soulagé car j’avais peur de croiser d’anciens camarades mais le temps est passé et ils sont tous morts ce que je passe par ici pour avoir le temps de me dire que la vie passe inexorablement alors qu’on s’agite dans tous les sens ce qui fait que tout le point est passé au peigne fin ce qui me donne le temps de savoir ce que ça fait car pourquoi aller jusque là je me demande bien où ça va

l’instant présent est à ce jour si plat

je trouve que tout était à refaire

je trouve que tout était à refaire car on peut toujours faire ce qui est fait mais comment faire ce qui n’est pas souhaitable car on veut bien comprendre ce qui se passe quand on éteint la prise ce qui est merveilleux c’est de prendre du jus d’orange pour le mettre sur la table sans avoir eu avant de raison d’oublier que le silence peut donner comme réparation soudainement installée ce qui fait que j’approuve le changement car pour ça il faut prendre un stylo pour le mettre dans la bouche et ensuite on fait ahahaha et ça c’est mieux que de faire ohohohoh car pour moi la certitude vient quand on a fait passer l’envie ce qui se fait bien comme si tout était mis dans le présent mais vers ce manque qui fait qu’on dit tout le contraire de ce que ça fait en principe pour le donner à ceux qui cherchent le meilleur côté de l’envergure ce qui fait qu’on oublie le cadeau et comme ça on fait passer l’intention ce qui cherche bien le trouve et tout ça n’est pas encore mis à la sauce qui dort la nuit car après avoir fait le trou qui n’est pas encore si fort qu’on devait avoir à sauter dessus comme si tout est parfois tendu ce qui montre à quel genre de monstre on sait quoi mettre ce qui par ailleurs est distingué comme ce qui se met à crier pour avoir à manger, mais moi je suis là pour ne pas avoir à rire ce qui serait gênant car pour moi la fois de trop c’est quand le mur est tombé sur ma tête et heureusement qu’à ce moment perdu pour toujours je me suis dit que le meilleur de la vie c’est quand on ne prend pas de mur sur la tête mais à ce moment précis je suis je le crains c’est pour cette raison que je dis que pour moi tout est lié ce qui se passe plutôt bien jusqu’au moment où l’action prend le dessus dès lors tout passe si bien qu’on le dit clairement et bientôt elle arrive ce n’est pas trop tôt car avant j’avais à faire des tas de choses qui sont tellement insignifiantes que j’avoue sans peine que je dois continuer à faire ce que je faisais avant mais comme il s’agit de croire que le cri est mis dans un temps qui fait qu’on dit oui oui oui oui c’est pour ça qu’on dit non non non non à l’autre qui aurait voulu qu’on saute dessus mais pour moi c’est trop dangereux car on ne sait jamais ce qui peut arriver car pour ça je suis opposé au monde qui veut que je saute alors que pour moi la recherche se fait dès le moment où on accepte la règle car on dira ce qu’on voudra ce qui sort immédiatement ce n’est que le début d’un cycle car ça revient tous les cinq ans ce qui se passe alors que tout s’éteint c’est que pour moi la réalité offre le plaisir mais tandis que tout se tait on fait une découverte intéressante ce qui se passe bien mais avec un drôle de goût dans la bouche

je trouve que tout était à refaire

la vie passe sans arrêt

la vie passe sans arrêt ce qui me donne une façon de rester tranquille alors que tout s’effondre ce qui fait que j’allume la conscience qui est si agréable que je suis sur la table en essayant d’atteindre le fil qui pend de manière à essayer de faire jouer le chien mais comme il s’agit de croire que c’est possible de le faire je penche d’un seul coup pour passer de haut en bas et quand j’arrive au niveau du sol je comprends que tout est petit ce qui fait que passe du temps à essayer de ne pas me perdre dans une autre dimension car on ne sait pas ce que ça fait car pour moi la question est passée ce qui sort en premier pour atteindre le vaisseau qui est si loin qu’en attendant ça se passe de commentaires car tout ce qu’on fait croire c’est justement le moment de choisir ce qui fait que le changement arrive un jour mais que c’est mieux de rêver sans pouvoir le mettre en tête car pour moi ce qui se passe c’est de mettre un jour un pavé dans la mer ce qui pourrait avoir une idée comme celle que je lance quelques fois avec la réalité qui joue aux dés comme pour défendre un autre plan ce qui se pour ça en faire et tout le temps qui fait passer des intentions qui sont si loin que je ne peux pas avoir à dire que le monde avance ce qui fait que je pointe mon doigt dans la direction des mondes incertains ce qui fait que je suis le seul à pouvoir le faire car pour ça il faut cependant avoir à rester dans un coin ce qui fait que je me lance dans une entrée que je crois être celle du paradis mais voyant que les corps sont toujours dans la présence qui s’absente pour ne pas avoir à faire face à l’après comme quoi tout est paralysé ce qui fait qu’on donne à l’arbre un très grand style ce qui me permet ensuite de casser des branches comme pour avoir à faire quelque chose d’utile car mon problème c’est de faire des choses que je ne maîtrise pas car il faut bien voir que si on y va on y met ensuite ce qui sort alors que pour cette fois on se donne un peu à la fois qui change de nom comme pour essayer de passer si bien qu’on dit à l’autre ce qui fait qu’on y dit ce qui sort en étant capable de rester pour ça je suis si bien que tout une question est facile ce que force l’intérêt ce que je donne ensuite à l’autre qui veut bien me donner une chance ce que je suis en train d’évaluer pour que ça soit fait un jour comme une évidence qui ne peut pas entendre ce qui se met en face de la surface qui accorde un temps de pause car pour y mettre de l’ordre je compte sur un manque de vie pour y placer des solutions innovantes car pour moi la raison passe et comme il faut le faire je suis si bien que je pense plus

la vie passe sans arrêt

un jour on se dit que je peux aller

un jour on se dit que je peux aller loin mais comme il s’agit d’une idée qu’on donne aux autres comme ça comme une étendue d’un seul coup isolée de la venue sur terre car on y va et on croit que c’est justement le jour où n’ayant plus de pouvoirs je fais autrement et ça ne peut pas avoir à faire ce qui semble le plus simple car étant donné le point qui cherche tellement ce qui se dit que tout le temps on appuie sur cette façon de rester dans le temps avec une conscience qui passe tout simplement avec ce qui donne le fruit ce qui fait que j’allume le très lent et ce qui fait que je passe après avoir dit à l’autre de se taire pour ne plus avoir à donner des impressions qui sont celles de l’attente comme on voit passer des oublis qui sont si faibles qu’on dirait oui à tout mais comme il faut tracer sa voie ce qui fait que j’entoure le trou d’une petite peau que j’ai trouvé dans la rue et je pense à tous ces morts qui sont partis pour rencontrer Jésus et ce qui me fait rire c’est de voir que tout le coin est infesté de quelques uns des plus féroces admirateurs de la science qui promet de faire arriver un jour un humain capable de rester calme quand il aura vu que de cette façon on obtient quelque chose qui peut avoir à dire que le monde avance sans qu’on y a de quoi aller pour surévaluer le sens qui donne le prix pour faire avoir ce qui tourne avant de considérer que le sens est apporté tout de suite après l’opération qui a donné du sang pour l’après-midi ce qui fait que je tombe sur un cas qui me semble avoir à faire le passage dans la terre ce qui se trouve à cette maison qui est si belle que je dis ce que je pense et que pour moi cette occasion est faite dans la surface qui semble avoir à regarder ce qui change une fois qu’on dit que tout le point est gagné comme quoi tout est bien fait ce qui me donne un plaisir assez grand car j’étais mis dans une adresse si incroyable que tout le temps fut assez lent pour que je puisse m’installer comme pour dire que le changement je dis oui mais avec ce qu’on donne ce qui fait que j’appuie là où ça fait quelque chose et ensuite je me dis tiens, tu viens là mais pour quelle raison car je sais très bien ce que ça fait quand on veut avoir la paix on allume un compte et on fait ce qu’on appelle la gentillesse ce que je dis alors à tous ceux qui veulent bien m’écouter ce qui sort en premier et avant de rester là je pense à tout ce qui est fait sans pouvoir le laisser sans contrainte car le système est bloqué du coup on arrête de rêver

un jour on se dit que je peux aller